Économie

Mali : un projet de centrale solaire de 50 MW à Kita

Par - Correspondant à Dakar
Mis à jour le 5 novembre 2015 à 12:48

Centrale solaire (photo d’illustration). © Rick Naystatt/Wikimedia Commons

Le groupe énergétique français Akuo Energy a signé une convention avec l’État malien pour la construction et l’exploitation d’une centrale photovoltaïque à Kita. Coût du projet : environ 85 millions d’euros.

Le gouvernement malien a signé avec le français Akuo Energy une convention de concession et un contrat d’achat pour la construction et l’exploitation d’une centrale solaire de 50 mégawatts près de Kita, à une centaine de kilomètres de la capital Bamako.

La convention de concession obéit à un schéma « BOOT » (Build Own Operate and Transfer) en vertu duquel Akuo Energy, concessionnaire du projet, en finalisera le développement, via sa filiale locale Akuo Kita Solar, l’exploitera sur une durée de 30 ans, avant de rétrocéder l’infrastructure à l’État malien.

Parallèlement à cette convention, signée le 22 octobre dernier, Akuo Kita Solar a conclu avec la société publique d’électricité du pays, Énergie du Mali, un contrat d’achat d’électricité de 28 ans.

Les travaux de construction de cette centrale devraient durer 24 mois. Le coût total du projet est estimé à 85 millions d’euros.

Économie verte

Le projet solaire de Kita entre dans le cadre d’un partenariat, conclut en 2013, entre le ministère malien de l’Énergie et de l’Eau et l’ONG R20, fondée en 2010 par l’ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger, et qui soutient l’économie verte ainsi que les énergies renouvelables. Le protocole signé en 2013 porte sur l’installation d’une puissance électrique totale de 160 mégawatts au Mali.

Akuo Energy, à qui la gestion du projet de Kita a été confiée en juin 2013, est un producteur indépendant d’électricité français. Le groupe, basé à Paris, indique avoir investi 1,2 milliard d’euros pour une capacité de 527 MW d’actifs en exploitation et en construction et plus de 400 MW en cours de financement.

L’entreprise énergétique indique que les discussions avec les futurs partenaires financiers et techniques du projet de Kita sont en cours. En dehors du Mali, Akuo Energy, qui vise une capacité de production de 3 000 MW d’ici 2020, indique préparer des projets au Tchad, au Maroc, en Égypte et en Guinée.