Télécoms

Nigeria : MTN renouvelle sa licence et négocie la réduction de son amende

MTN est leader de la téléphonie mobile au Nigeria. © Siphiwe Sibeko/Reuters

L'opérateur télécoms MTN Nigeria, à qui une amende de 5,2 milliards de dollars a été infligée fin octobre, indique avoir prorogé sa licence jusqu'en 2021. La filiale du groupe sud-africain négocie une réduction de la sanction imposée par le régulateur.

Le groupe sud-africain MTN a annoncé ce mardi que la Commission nigériane des communications (NCC), le régulateur du secteur télécoms dans la première économie du continent, a prorogé la licence d’exploitation de sa filiale au Nigeria jusqu’en 2021 pour un coût de 94,2 millions de dollars.

Les plages de fréquence attribuées à MTN Nigeria et sa licence de téléphonie mobile ont été émises en 2001. Leur validité arrivait à échéance en février 2016. Elles sont désormais valides jusqu’au 31 août 2021, a indiqué le groupe.

Amende record

Cette annonce intervient alors que MTN négocie une baisse de l’amende record de 5,2 milliards de dollars qui lui a été infligée le 26 octobre par la NCC pour ne pas avoir coupé toutes les lignes des utilisateurs ayant des cartes SIM non enregistrées, conformément à une directive donnée à tous les opérateurs télécoms du pays dans le cadre de la lutte contre les activités criminelles dont le terrorisme.

« Nous considérons cette extension comme un signe de confiance dans la capacité de MTN à continuer à fournir des services innovants à ses clients, » a déclaré Akinwale Goodluck, directeur exécutif en charge des affaires générales de MTN, dans un communiqué cité par Reuters.

Pourparlers

MTN a jusqu’au jusqu’au 16 novembre pour régler l’amende imposée par la NCC. Selon Reuters, le groupe sud-africain est en pourparlers avec la présidence nigériane, l’agence de sécurité intérieure du pays et la NCC pour trouver une issue favorable. L’agence a indiqué hier que Sifiso Dabengwa, PDG de MTN Group, s’est rendu en personne à Abuja pour conduire ces négociations.

MTN, qui réalise un gros tiers de son chiffre d’affaires au Nigeria, a vu son titre chuter de 25 % à la Bourse de Johannesburg depuis que l’amende de la NCC a été annoncée et sa capitalisation a baissé de près de 4,4 milliards de dollars. Le titre a d’ailleurs été suspendu pendant quelques heures durant la session de lundi.

Leader

Les 5,2 milliards de dollars représentent une année et demie de bénéfices de l’ensemble du groupe MTN, actif dans plus de 20 pays en Afrique et au Moyen-Orient.

MTN compte plus de 62 millions d’abonnés au Nigeria, où le groupe est leader de la téléphonie mobile devant Globacom (31,26 millions d’abonnés fin juin), Airtel (29,56 millions d’abonnés) et Etisalat (22,85 millions d’abonnés).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte