Sécurité

Cette semaine dans Jeune Afrique : comment sont protégés nos chefs d’État

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 02 novembre 2015 à 15h56
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika suivi de son homologue sud-africain Jacob Zuma, à Alger, le 18 avril 2013.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika suivi de son homologue sud-africain Jacob Zuma, à Alger, le 18 avril 2013. © Anis Belghoul / AP / SIPA

Cette semaine, Jeune Afrique s’intéresse aux coulisses du pouvoir et à la gestion d’un domaine aussi sensible que confidentiel : la sécurité des chefs d’État. Un numéro double, en kiosques du 1er au 14 novembre.

Alors que la sécurité des présidents vire à l’obsession, les agents qui la garantissent sont moins nombreux mais mieux formés et mieux équipés. Enquête sur ces hommes qui suivent Bouteflika, Bongo, Kagamé, Mohammed VI et les autres… comme leur ombre.

Le n°2860-2861 de Jeune Afrique est disponible en édition digitale ici :

Jeune Afrique n° 2860

Jeune Afrique n° 2860 © Jeune Afrique

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer