Politique économique

Doing Business 2016 : le Sénégal rêve désormais du Top 100

Le déficit public pour 2015 devrait d'établir à 4,8% du PIB. © Wikimedia Commons

Le Sénégal grignote 3 points dans le classement Doing Business 2016 de la Banque mondiale, se place parmi les meilleurs réformateurs et rêve d’intégrer les 100 pays les mieux classés de ce rapport.

La polémique de 2013, lorsque le rang du Sénégal – 178e sur 189 économies (en recul de deux places) – avait provoqué la colère et la déception des autorités, est oubliée…

C’est plutôt d’humeur radieuse que le ministre sénégalais de l’Économie et des Finances Amadou Ba a accueilli, au bureau de la Banque mondiale à Dakar, la publication du rapport Doing Business 2016. Le Sénégal y gagne 3 places, passant de la 156e à la 153e* position sur 189 économies. Mieux, le pays fait partie des « 10 économies ayant le plus amélioré le climat des affaires, soit des économies ayant mis en place au moins 3 réformes et par conséquent ayant augmenté leur classement mondial », écrit la Banque mondiale, plaçant le Sénégal aux côtés de l’Ouganda, du Kenya, de la Mauritanie et du Bénin en Afrique.

Réformes

Pour les autorités sénégalaises, ces performances sont dues à sept réformes, parmi lesquelles : la facilitation de la création d’entreprise grâce à une réduction du capital minimum requis ; la mise en place d’un guichet unique pour le raccordement des PME à l’électricité ; l’allègement des charges de transfert de propriété via la réduction de moitié des droits d’enregistrement passés de 10 % à 5 % ; l’adoption d’un décret sur la médiation et la conciliation pour promouvoir les organes et instruments de jugements alternatifs en matière d’exécution des contrats.

« Nous considérons ce classement comme un encouragement à rester sur la bonne voie tracée par le Plan Sénégal émergent (PSE), en matière d’amélioration de l’environnement des affaires », s’est félicité Amadou Ba.

Les dirigeants sénégalais ont profité de l’occasion pour détailler les réformes sur lesquelles planche le gouvernement : le développement des télé-services, la réduction des tarifs des notaires, les plateformes autonomisées…

Les autorités du pays espèrent désormais placer le Sénégal dans le top 100 du classement Doing Business.

Banque mondiale

Données clés sur le Sénégal dans le rapport Doing Business 2016. © Banque mondiale

 

*Plusieurs changements de méthodes et de mises à jours des rangs de plusieurs pays ont été opérés au cours des différentes éditions du rapport, les rangs reportés ici sont ceux indiqués par la Banque mondiale dans le Doing Business 2016.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte