Économie

MasterCard obtient le statut Casablanca Finance City

Par
Mis à jour le 21 octobre 2015 à 15:04

Raghu Malhotra, responsable des activités de MasterCard pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. © DR

Le groupe américain rejoint près de 80 multinationales qui ont décroché ce statut, grâce auquel elles bénéficient de certaines exonérations dans le cadre de leurs opérations panafricaines.

Le spécialiste américain des solutions de paiement a indiqué, dans un communiqué publié le 20 octobre, avoir obtenu le statut Casablanca Finance City (CFC) pour son siège régional de Casablanca qui dessert la zone GNWA (Greater North West Africa), regroupant ses activités dans une vingtaine de pays d’Afrique du Nord et d’Afrique de l’Ouest.

Les structures bénéficiant du statut CFC bénéficient au Maroc d’un certain nombre d’avantages fiscaux et d’exonérations réglementaires pour leurs opérations panafricaines.

Base

Dans le communiqué, Casablanca Finance City se félicite de la décision de MasterCard qui “rejoint plus de 80 sociétés multinationales qui ont choisi la capitale économique marocaine comme base pour leur développement dans le continent africain, et qui sont attributaires du label CFC”. Parmi les groupes qui ont rejoint récemment CFC, figurent le géant technologique chinois Huawei et l’assureur américain AIG.

Pour Raghu Malhotra, responsable des activités de MasterCard pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord “le choix de s’installer à Casablanca Finance City reflète l’importance de la région dans notre stratégie de croissance globale. Nous nous engageons  à contribuer à l’inclusion financière de la région et à être pionniers en matière de technologies de paiement « .

Implantations

MasterCard compte cinq bureaux en Afrique, au Caire, à Johannesburg, à Nairobi, à Casablanca et à Lagos.

Les solutions de paiement du groupe sont acceptées dans 48 pays africains, soit un réseau de 58 000 guichets de retrait et 438 000 terminaux de paiement.

Sur le continent, l’américain a conclu depuis 2013 des partenariats avec Ecobank (32 pays), Kenya Commercial Bank, Equity Bank, BMCE Bank of Africa, la Banque centrale de Tunisie…

Le groupe américain a indiqué en mai dernier avoir multiplié par trois à près de 100 millions le nombre de cartes MasterCard en Afrique et au Moyen-Orient (pour un total mondial de 1,4 milliard).