Économie

RDC : Congo Airways lance ses vols commerciaux

La nouvelle compagnie aérienne publique congolaise, Congo Airways, a lancé mardi ses vols commerciaux en inaugurant sa ligne régulière entre Kinshasa et Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo.

Par
Mis à jour le 20 octobre 2015 à 14:34

Vue du « Patrice-Emery Lumumba », un des deux Airbus A320 de la compagnie Congo Airways. © Congo_Airways/Twitter

Le premier avion assurant cette liaison entre la capitale et le centre d’affaires de la ceinture du cuivre congolaise a décollé de l’aéroport international Ndjili de Kinshasa peu après 10h00 (9h00 GMT), avec 160 passagers à bord, rapporte l’AFP.

Dans le cadre d’une campagne « promotionnelle », Congo Airways prévoit un aller-retour quotidien entre les deux villes en attendant « l’ouverture d’une autre ligne », a déclaré à l’agence Daniel Muamba, chargé de communication de la compagnie.

Le prix d’un aller simple a été fixé à 260 dollars.

Congo Airways avait effectué le 9 octobre deux vols inauguraux réservés à des personnalités triées sur le volet.

Ambitions

Dans un premier temps, Congo Airways, qui dispose de deux Airbus A320, doit desservir huit villes en RDC avant de passer, au bout de trois ans, à 14 destinations intérieures.

Doté d’un capital de 65 millions de dollars (57,5 millions d’euros), Congo Airways table sur un chiffre d’affaires de 50 millions de dollars la première année et vise 150 millions de dollars après trois ans d’activité. La toute jeune compagnie nationale est assistée par le groupe Air France.

Le trafic aérien en RDC est assuré aujourd’hui par les Nations unies (essentiellement pour leurs besoins internes ou des besoins humanitaires) et quelques compagnies locales, toutes sur la liste noire des compagnies aériennes établie par l’Union européenne.