Société

Football : l’Ivoirien Yaya Touré, seul Africain en lice pour le Ballon d’or

Mis à jour le 20 octobre 2015 à 14:10

Yaya Touré (c.) et ses coéquipiers fêtent la victoire à la CAN 2015, le 8 février à Malabo, en Guinée équatoriale.

L’Afrique a encore une chance de remporter le Ballon d’or. Elle est toutefois (très) mince et incarnée par l’Ivoirien Yaya Touré, seul Africain figurant dans la liste des 23 finalistes annoncée mardi par France Football et la Fifa.

L’Afrique peut toujours y croire. Mais il faudra donc être très optimiste. Joueur africain de l’année depuis 2011, l’Ivoirien Yaya Touré est en effet un habitué de la « short list » du Ballon d’or, où il figurait déjà en 2009, 2012, 2013 et en 2014. Mais il n’avait terminé que 28e, 12e, 12e et 14e.

S’il a remporté avec la Côte d’Ivoire sa première Coupe d’Afrique des nations en 2015, et qu’il a inscrit dix buts en championnat la saison dernière, permettant à son club de terminer second du championnat, rien n’indique que Yaya Touré puisse crever l’écran cette année, derrière les éternels favoris que sont Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi.

« J’aurais mérité mieux »

« Pour être franc, je pense que certains Africains mériteraient davantage de lumière et pourquoi pas de figurer dans cette liste », a déclaré le milieu de terrain à France Football, tout en saluant Samuel Eto’o et Didier Drogba « qui ont placé la barre très très haut ». « Je crois que j’aurais mérité mieux à certains moments. Je pense que j’aurais dû finir au moins une fois dans les cinq premiers mais malheureusement, j’en suis resté à chaque fois assez loin », ajoute-t-il.

Et de conclure : « Même si Cristiano Ronaldo a accompli une année encore exceptionnelle, moi je voterai toujours pour Lionel Messi. […] Je crois que Leo est au-dessus des autres. En fait, l’idéal, avec ces deux monstres-là serait de décerner deux Ballons d’or tous les ans ! »

« Je ne peux pas abandonner mon pays »

Dans une autre interview accordée à L’Équipe, Yaya Touré se confie également sur sa relation avec la Côte d’Ivoire. L’ancien pensionnaire de l’Asec Abidjan raconte son malaise face à certaines rumeurs. « Vous avez vu comment les gens m’ont traité en Côte d’Ivoire ? Ce qu’ils ont raconté sur moi, sur ma famille, sur mon frère Kolo ? », s’indigne-t-il, expliquant avoir souffert des insultes et des accusations.

« Ils m’ont mis en opposition avec Didier Drogba, ont affirmé que c’est moi qui ne voulais pas qu’il revienne en sélection. Alors qu’Hervé (Renard) et moi n’avons pas cessé de l’appeler pour lui demander de reprendre sa place. Il n’est pas venu, et tout le monde m’a fait porter le chapeau », explique encore l’international, qui refuse toujours de confirmer sa retraite internationale.

« Ça fait mal, très mal. Mais c’est mon pays, et même si je suis le joueur le plus insulté de ce pays, même si j’ai été la risée de tout le monde, je ne peux pas l’abandonner », conclut-il.

La liste des 23 finalistes pour le Ballon d’or : Sergio Agüero (Argentine/Manchester City), Gareth Bale (pays de Galles/Real Madrid), Karim Benzema (France/Real Madrid), Cristiano Ronaldo (Portugal/Real Madrid), Kevin De Bruyne (Belgique/VfL Wolfsburg/Manchester City), Eden Hazard (Belgique/Chelsea), Zlatan Ibrahimovic (Suède/PSG), Andrés Iniesta (Espagne/FC Barcelone), Toni Kroos (Allemagne/Real Madrid), Robert Lewandowski (Pologne/FC Bayern Munich), Javier Mascherano (Argentine/FC Barcelone), Lionel Messi (Argentine/FC Barcelone), Thomas Müller (Allemagne/FC Bayern Munich), Manuel Neuer (Allemagne/FC Bayern Munich), Neymar (Brésil/FC Barcelone), Paul Pogba (France/Juventus Turin), Ivan Rakiti (Croatie/FC Barcelone), Arjen Robben (Pays-Bas/FC Bayern Munich), James Rodríguez (Colombie/Real Madrid), Alexis Sánchez (Chili/Arsenal), Luis Suárez (Uruguay/FC Barcelona), Yaya Touré (Côte d’Ivoire/Manchester City), Arturo Vidal (Chili/Juventus Turin/FC Bayern Munich).