Économie

Défense : la Tanzanie fait une commande record à Airbus Group

Par
Mis à jour le 11 février 2015 à 12:30

La Tanzanie a accordé un marché de plusieurs centaines de millions d’euros à Airbus Helicopters (filiale de l’européen Airbus Group), pour la fourniture d’une douzaine d’appareils, à usage militaire pour la plupart. Découvrez les dessous de cette commande négociée en toute discrétion.

Le 27 juin 2014, au terme d’une négociation classée « confidentielle », la Tanzanie a commandé douze appareils à Airbus Helicopters, filiale de l’européen Airbus Group, dont le siège opérationnel est à Toulouse et le capital détenu à hauteur de 11 % par l’État français, a appris Jeune Afrique.

Le montant de la transaction – 240 millions d’euros – est inhabituel dans le domaine de la défense en Afrique subsaharienne. C’est aussi le plus important contrat jamais décroché par une entreprise française d’armement en Tanzanie. Huit de ces appareils sont en effet à usage militaire : quatre pour le transport tactique et quatre (type Fennec) pour le combat.

>>>> Budgets militaires en Afrique : qui dépense le plus pour son armée ?

Le président Jakaya Kikwete (dont les troupes sont notamment présentes dans l’est de la RD Congo sous la bannière onusienne) a participé en personne à plusieurs séances de négociation, en 2014 à Paris. La livraison ne devrait pas intervenir avant 2017, la date exacte dépendant de la ponctualité des versements de l’État tanzanien. Or ceux-ci auraient pris du retard, ce qui explique peut-être que l’information n’ait pas été rendue publique.

>>>> Vente de Rafale à l’Egypte : « Encore plusieurs jours » de discussions