Diasporas

L’homme français a-t-il un problème avec l’histoire africaine ?

Par

Annick Kamgang, dite KAM, est une dessinatrice franco-camerounaise.

L'actualité vue par KAM. © KAM / J.A.

Dans une tribune publiée le 9 octobre dans Libération, les intellectuels Jean-Pierre Chrétien et Pierre Boilley dénoncent le retrait discret des programmes scolaires français de tous les cours portant sur les civilisations de l'Afrique.

Les grands civilisations d’Afrique, telles que l’empire du Ghana ou l’empire Songhaï, étaient enseignées en classe de 5e, et ne le seront plus désormais, du moins pas pendant cette année scolaire. L’enseignement de l’esclavage demeure, lui, dans le programme du cycle 3 (CM1-CM2-6e). Se dirige-t-on aujourd’hui vers un nouveau déni de l’apport du continent africain à l’histoire de France, et plus généralement à l’histoire universelle ?

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte