Politique

Nord du Mali : les groupes armés de la CMA et de la Plateforme annoncent avoir « fait la paix »

Des représentants des rebelles touarègies, lors des pourparlers d'Alger. © AFP

L'ex-rébellion du nord du Mali et les groupes armés progouvernementaux, qui se sont violemment affrontés en août, ont annoncé jeudi soir avoir scellé la paix après plusieurs jours de pourparlers.

Selon des responsables des deux camps joints, les discussions entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touarègue) et la Plateforme (coalition de groupes progouvernementaux) se sont déroulées pendant près de trois semaines à Anéfis.

« Nous avons organisé des négociations directes entre nous. Nous avons terminé ce (jeudi) soir la rencontre, tout le monde a fait la paix », a déclaré Ahmoudène Ag Iknass, député de Kidal et partisan de la Plateforme. « La guerre est derrière nous. La Plateforme et la CMA ont fait la paix, mais les autres tribus ou groupes qui avaient des problèmes entre eux ont aussi fait la paix », a de son côté affirmé Boubacar Ould Hamadi, de la CMA.

Des groupes des deux camps s’étaient disputé le contrôle d’Anéfis, en violation de l’accord de paix au Mali qu’ils avaient tous signé, en mai pour la Plateforme et en juin pour la CMA. La Plateforme avait pris le contrôle de la ville le 17 août, avant que les autorités maliennes, les médiateurs et l’ONU réclament son retrait et que la CMA en reprenne le contrôle sans combats le 18 septembre.

« Grand jour pour le Mali »

D’après des sources au sein des deux camps, les pourparlers d’Anéfis ont regroupé quelques centaines de personnes. « Il y avait la société civile, les notables, les associations de jeunes. Tous les chefs militaires des deux côtés étaient présents », a précisé Azaz Ag Louda, élu de la région de Gao et membre de la Plateforme. « Les groupes armés ont signé un pacte d’honneur de cessez-le-feu et de paix. Ce sont les négociations directes qui ont donné ces résultats. C’est un grand jour pour le Mali », a-t-il dit.

Dans un communiqué diffusé jeudi 15 octobre, la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) a salué « la série de rencontres tenues à Anéfis, du 4 au 14 octobre 2015, dans le cadre d’un dialogue direct et constructif » entre la CMA et la Plateforme. Selon elle, c’est un « développement qui constitue une étape qualitative dans le processus de paix inter-malien ».

« Cette avancée s’ajoute aux progrès qui ont été enregistrés depuis le parachèvement de la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali, réaffirmant ainsi la marche résolue vers une paix durable et inclusive », a-t-elle estimé.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte