Mines

Côte d’Ivoire : Naguib Sawiris s’offre la mine d’Ity

600 000 onces d'or ont été extraites de la mine d'Ity (ici, vue du ciel) depuis son inauguration en 1991. © La Mancha

Le tycoon égyptien achète à Areva le contrôle de La Mancha. Dans le lot, la plus ancienne mine d'or en activité en Côte d'Ivoire ainsi que plusieurs projets d'exploration dans le pays ouest-africain.

Weather II, holding du milliardaire égyptien Naguib Sawiris, reprend les parts du groupe nucléaire français Areva dans La Mancha Ressources (63% du capital) pour 253 millions d’euros. Cotée à Toronto, cette société est présente dans les mines aurifères d’Ity (Côte d’Ivoire) et de Hassaï (Soudan), ainsi qu’en Australie et en Argentine. Weather II, qui cherche à monter davantage au capital de La Mancha Resources, lancera une offre publique d’achat soutenue par le conseil d’administration de l’entreprise. Il proposera de racheter les actions pour 3,5 dollars canadiens (3,5 dollars US environ) par action, soit 55% de plus que son cours de mi-juillet. La cession d’actifs (signée le 13 juillet) s’inscrit pour Areva dans le cadre de son plan stratégique « Action 2016 », lancé en 2011, qui vise à le désengager de ses activités en dehors de son cœur de métier (l’extraction d’uranium et l’ingénierie nucléaire), et à se désendetter.

Au Nord, à l’Ouest et à l’Est du pays

Une fois l’opération conclue, le tycoon égyptien Naguib Sawiris, dont la fortune s’est faite dans les télécoms en Afrique, se retrouvera à la tête d’une société prometteuse. Avec quatre mines en exploitation, dont deux en Afrique, La Mancha a réalisé près de 185 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2011. Surtout, elle possède un portefeuille de 30 projets miniers. La Côte d’Ivoire tient une place importante dans la stratégie de La Mancha. La Société des mines d’Ity (SMI), co-détenue avec la Société d’État pour le développement minier de Côte d’Ivoire (Sodemi), exploite une mine d’or à ciel ouvert dans la région de Zouen-Hounien à l’ouest du pays. En production depuis 1991, la mine d’Ity est la plus ancienne mine d’or en activité du pays. En 20 ans, 600 000 onces d’or ont été extraites de son sol. En 2011, elle a rapporté 8,5 millions de dollars de bénéfices à La Mancha.
La Mancha mène également un programme d’exploration en Côte d’Ivoire, notamment à Sissedougou, au nord du pays et près de la mine de Tongon exploitée par Randgold, et à Bondoukou, près de la frontière ghanéenne et sur la même ceinture aurifère que la très grande mine de Tarkwa au Ghana.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte