Conso & Distribution

E-commerce : Jumia bat de nouveaux records de vente mais creuse ses pertes

Le principal marché de Jumia est le Nigeria. © Reussite

Au premier semestre, Jumia a engrangé davantage de revenus (75,8 millions d'euros) qu'au cours de toute l'année 2014. Mais le site de vente, actif dans onze pays africains, a aussi doublé ses pertes.

Les principaux actionnaires de Jumia, l’incubateur allemand Rocket Internet et le holding d’investissement suédois Kinnevik, ont rendu public le 30 septembre les résultats financiers de leur filiale pour le premier semestre 2015.

Le site de vente en ligne créé mi-2012 mais déjà actif dans onze pays a continué à connaître une très forte croissance, avec des revenus semestriels multipliés par 3,6, qui passent de 20,8 millions d’euros au premier semestre 2014 à 75,8 millions d’euros sur la même période de 2015. Jumia annonce 1,4 million de commandes pour 1 million de clients actifs de janvier à fin juin.

Aucun détail n’a été fourni sur la ventilation géographique des revenus et des pertes.

Sur l’ensemble de l’année 2014, Jumia avait réalisé 61,8 millions d’euros de revenus pour 1,2 million de transactions.

Nous suivons une stratégie de long terme

Des pertes croissantes

Augmentant fortement ses revenus, le leader africain du e-commerce a aussi creusé ses pertes opérationnelles, qui sont passées de 26,5 millions d’euros au premier semestre 2014 à 48,7 millions d’euros sur les six premiers mois de 2015. Sur l’ensemble de 2013 et 2014, les pertes opérationnelles de Jumia s’élèvent à 90,9 millions d’euros.

« De toute évidence, les investissements nécessaires à l’établissement d’infrastructures logistiques – y compris l’entreposage – à l’amélioration de l’expérience client, aux centres d’appels et aux livraisons du dernier kilomètre, conduisent à des dépenses élevées. Nous suivons une stratégie de long terme », a souligné un porte-parole de Jumia, interrogé par Jeune Afrique.

Pour financer cette croissance exponentielle, mais aussi très déficitaire, Jumia fait régulièrement appel à ses actionnaires qui sont, outre Kinnevik et Rocket Internet, les opérateurs télécoms MTN et Millicom (Tigo). En novembre dernier, ceux-ci avaient injecté 120 millions d’euros dans Jumia.

Jumia fait partie d’Africa Internet Group, qui a également développé le site de livraison de repas HelloFood, la place de marché Kaymu, le site de vente automobile Carmudi, le portail d’annonces immobilières Lamudi ou, plus récemment, la plateforme d’offres d’emplois Everjobs

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte