Économie

Jeux mobiles : Orange veut convertir l’Afrique

L’opérateur de télécoms Orange et l’éditeur de logiciels Gameloft ont conclu un partenariat pour développer l’usage des jeux mobiles en Afrique et au Moyen-Orient.

Par
Mis à jour le 24 juillet 2012 à 10:58

Orange veut renforcer son offre de services de divertissement en Afrique et au Moyen-Orient. Présent dans 22 pays de cette zone, l’opérateur français va proposer à ses clients une offre de jeux sur terminaux mobiles et sur smartphones. Pour ce faire, il a noué un partenariat avec Gameloft, leader mondial dans l’édition de jeux digitaux et sociaux (164 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011). En tout, Orange et Gameloft vont proposer plus de 300 jeux, disponibles dans une rubrique dédiée, accessible depuis le portail mobile Orange.

Un marché en pleine explosion

Parmi les jeux proposés sur cette nouvelle plateforme figurent quelques grands noms du catalogue de Gameloft tels qu’Asphalt 6, Assassin’s Creed, Real Football 2012, Harry Potter ou encore The Avengers. Après avoir été lancée en Côte d’Ivoire, à l’Ile Maurice, à Madagascar et en Jordanie, l’offre de jeux d’Orange sur mobile a également été proposée le 26 juin dernier aux 32 millions de clients de Mobinil en Égypte. Enfin, dans le cadre de sa politique de sponsoring du football africain, Orange propose gratuitement une version exclusive du jeu Gameloft Real Football 2012, pré-installée sur certains terminaux mobiles, une bonne manière de toucher le plus grand nombre.
Avec ce partenariat, Orange et Gameloft disent vouloir contribuer à la démocratisation des usages multimédia mobile en Afrique. Une stratégie qui pourrait s’avérer payante : en 2011, le secteur du jeu sur terminaux mobiles a généré environ 12 milliards de dollars au niveau mondial. Alors que l’Afrique entre dans la danse, Orange prend les devants.