Capital-investissement

La BEI injecte 30 millions d’euros dans le fonds africain de Meridiam

En 2014, la BEI a apporté 2,5 milliards d'euros pour soutenir les infrastructures et le secteur privé en Afrique. © DR

La Banque européenne d'investissement (BEI) vient d'injecter 30 millions d'euros dans Meridiam Infrastructure Africa Fund, lancé par la société de gestion française Meridiam. Ce fonds vise à réaliser huit à dix investissements dans des projets d’infrastructures à travers le continent.

Dans un communiqué publié ce lundi 28 septembre, la Banque européenne d’investissement a annoncé un investissement de 30 millions d’euros dans Meridiam Infrastructure Africa Fund. Ce fonds est géré par le français Meridiam, un investisseur privé dédié aux projets d’infrastructures.

Meridiam Infrastructure Africa Fund compte réaliser huit à dix investissements sur une quinzaine d’années sur le continent notamment dans les secteurs de l’énergie, de l’éducation, des transports ou encore de la gestion de l’eau et des déchets. Ce nouveau véhicule d’investissement pourrait atteindre 300 millions d’euros à terme.

En juillet 2014, Jeune Afrique avait annoncé en exclusivité la constitution d’une équipe Afrique au sein de Meridiam, chapeautée par Mouhamadou Niang, ex-directeur du département secteur privé de la BAD, et chargée de conduire le développement des activités du groupe français sur le continent.

Opportunité

Meridiam Infrastructure Africa Fund compte actuellement trois investissements en cours de finalisation sur le continent : un projet photovoltaïque au Sénégal, la construction d’un campus universitaire en Côte d’Ivoire et le dernier sur la rénovation d’un aéroport à Madagascar, indique sans plus de précisions le communiqué de la BEI.

« Ce nouveau fonds est une opportunité idéale pour attirer beaucoup d’investissements dans les infrastructures en Afrique. Nous pensons que nous pouvons contribuer à bâtir des capacités d’infrastructures, afin d’accompagner et de favoriser la croissance africaine. Dans cette optique, nous comptons mettre en valeur collectivement l’énorme potentiel engendré par la jeune population africaine, l’émergence d’une classe moyenne et l’augmentation de la population urbaine », a déclaré dans un communiqué Thierry Déau, fondateur et PDG de Meridiam.

Soutien

Meridiam est une société de gestion française. Fondée en 2005, elle est spécialisée dans le financement des infrastructures publiques en Europe et en Amérique du Nord avec l’appui des institutions internationales. Au total, elle dispose de 3,2 milliards d’euros d’actifs sous gestion et emploie 150 collaborateurs.

Créée en 1958, la BEI a pour actionnaires les pays membres de l’Union européenne. En 2014, elle a apporté 2,5 milliards d’euros pour soutenir les infrastructures et le secteur privé en Afrique. En juillet dernier, l’institution basée au Luxembourg a annoncé son intention de doubler d’ici à la fin 2016 ses implantations en Afrique, avec l’ouverture de bureaux à Addis-Abeba (Éthiopie), Yaoundé (Cameroun), Abidjan (Côte d’Ivoire), Lusaka (Zambie) et Maputo (Mozambique).

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte