Justice

Fifa : Joseph Blatter accusé de « paiement déloyal » en faveur de Michel Platini

Michel Platini et Joseph Blatter.

Michel Platini et Joseph Blatter. © AFP

Nouvelle tempête au-dessus de la tête de Joseph Blatter. Une procédure pénale pour « gestion déloyale » et « abus de confiance » vient d’être officiellement ouverte contre le président de la Fifa par le Procureur général de Suisse. Il est soupçonné d’avoir effectué « un paiement déloyal » de 2 millions de Francs suisses en faveur de Michel Platini, actuel président de l’UEFA.

La Fifa aurait pu se contenter de faire la une des journaux pour avoir annoncé que la Coupe du monde 2022 se tiendrait en hiver. Hélas, c’était sans compter la justice suisse, qui s’est invitée à la fête. Le Ministère public de la Confédération suisse (MPC) a en effet ouvert, jeudi 24 septembre, une procédure pénale à l’encontre de Joseph Blatter.

Le président de la Fifa, déjà pisté par la justice américaine, est soupçonné de gestion déloyale et d’abus de confiance. Président de la Fifa jusqu’au 26 février prochain, il aurait effectué « un paiement déloyal » de 2 millions de Francs suisses (soit 1,83 million d’euros) en faveur de Michel Platini, actuel président de l’UEFA et candidat à sa succession.

Le Ministère public soupçonne par ailleurs Joseph Blatter d’avoir signé un autre contrat défavorable à la Fifa avec l’Union caribéenne de football. « Il existe un soupçon que, dans l’exécution de ce contrat, Joseph Blatter ait également agi de manière contraire aux intérêts de la Fifa, respectivement de Fifa Marketing & TV SA, en violation de ses devoirs de gestion », a précisé un communiqué publié vendredi par le MPC.

Blatter et Platini entendus

L’intéressé a été entendu vendredi « en qualité de prévenu » par des membres du Ministère public de la Confédération. Michel Platini a également été auditionné « en qualité de personne appelée à donner des renseignements ».

Le MPC a mené une perquisition au siège de la Fifa avec la Police judiciaire fédérale. Le bureau de Joseph Blatter a été perquisitionné et des données ont été saisies. Le porte-parole du ministère public a refusé de donner des détails supplémentaires.

Dans un communiqué, la Fifa a annoncé vouloir coopérer pleinement avec le Procureur général, en lui fournissant tous les documents et toutes les données nécessaires.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte