Culture

Télévision : cinq choses à savoir sur Trevor Noah, le présentateur sud-africain du « Daily Show »

L'humoriste sud-africain Trevor Noah.

L'humoriste sud-africain Trevor Noah. © Capture d'écran YouTube.

Trevor Noah, âgé de 31 ans, prendra le 28 septembre la succession de Jon Stewart, au sommet de sa popularité, après seize années passées aux commandes du satirique « Daily Show ». Un défi de taille que l’humoriste sud-africain est bien décidé à relever.

Il a passé son enfance dans un township 

Le nouveau présentateur de Daily Show est sud-africain. Né en 1984 d’une mère sud-africaine noire et d’un père blanc de nationalité suisse, Trevor Noah a grandi en plein apartheid, à Soweto, le ghetto noir de Johannesburg. « Je n’ai pas eu une vie normale, j’ai grandi dans un pays qui n’était pas normal », a-t-il expliqué au New York Times.

Des débuts à la télévision sud-africaine

À l’âge de 18 ans, Trevor Noah fait ses débuts sur le petit écran : il obtient un second rôle dans le feuilleton sud-africain Isidingo. Fort de cette première expérience, plus rien ne l’arrête. D’abord animateur de Noah’s Ark sur la radio YFM, il franchit les portes des studios de télévision du groupe SABC pour animer de nombreuses émissions, notamment Real Goboza, Siyadlala et The Amazing Date, portant sur la musique, la télé-réalité et le cinéma.

C’est en 2009 qu’il commence véritablement le stand-up lorsqu’il présente son premier one-man-show dans la capitale sud-africaine. Le spectacle se joue à guichets fermés.

Des scènes du monde entier à la télévision américaine

The show will go on. Et sur les routes du monde entier. D’abord le Royaume-Uni où Trevor Noah présente The Racist, son spectacle de stand-up. Puis, celui qui maîtrise six langues poursuit sa tournée à l’Hammersmith Apollo à Londres, à l’Opéra de Sydney en Australie en passant par Dubaï et Édimbourg ainsi que dans de nombreuses villes américaines.

En 2012, il apparaît à la télévision américaine dans Tonight Show et Late Show. Figure qui détonne dans le paysage audiovisuel américain grâce à son humour décapant, il devient le premier comédien africain à apparaître dans chaque émission de fin de soirée.

Trevor Noah On The Tonight Show With Jimmy Fallon (2015) from Jayneel Ramjee on Vimeo.

Il dénonce les clichés de l’Afrique aux États-Unis

Comme un pied de nez, ses origines africaines feront l’objet de son premier sketch, en décembre 2014, dans le satirique Daily Show. Astucieusement, il avait joué sur les clichés de l’Afrique aux États-Unis dans un contexte particulier : la mort de plusieurs jeunes Noirs américains tués par la police. Extrait de son intervention : « Je n’ai jamais pensé que j’aurais plus peur de la police aux États-Unis qu’en Afrique du Sud, ça m’a presque rendu nostalgique du bon vieux temps, au pays. »  

Depuis, Trevor Noah est apparu trois fois dans l’émission avant d’en prendre les commandes le 28 septembre prochain.

Un humour corrosif

Ses sujets de prédilection : les rapports entre Blancs et Noirs, les fantaisies du président Jacob Zuma, les blessures de l’apartheid ou encore la pauvreté endémique. Et même sa propre vie.

Dans l’un de ses tweets, il dénonce : « Savez-vous pourquoi une personne obèse ne peut pas jouer dans un film ou danser à Hollywood ? ». Une question qui fait référence aux problèmes de poids qu’il a connu. « J’ai grandi dans un foyer violent où le chocolat était ma seule consolation », explique le comédien. « Ma copine de l’époque et moi-même étions extrêmement gros. Et nous avons plaisanté à ce sujet », poursuit-il.

D’autres sujets, en revanche, n’ont pas amusé ses fans comme en témoigne ce tweet daté de mai 2014 sur les rappeurs et les juifs : « Derrière chaque rappeur milliardaire, il y a un juif deux fois plus riche. »

« Star » des réseaux sociaux 2015

Fort d’une communication bien rodée sur la Toile, il a été désigné « étoile des réseaux sociaux » pour l’année 2015 par la société Fuseware. Avec 2.6 millions de followers, 9 000 tweets à son actifs et 26.3 millions de vue sur sa chaîne Youtube, l’humoriste maintient une forte popularité.

Trevor Noah est l’auteur du post qui a suscité le plus grand nombre de tweets en 2015. Repris par 16 000 personnes il avait déclaré : « Personne ne peut remplacer Jon Stewart ». Sauf lui ?

>> Reprise du Daily Show, le 28 septembre sur Comedy Central.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte