Bourse

Maroc : Buzzeff lève 1 million d’euros pour se déployer dans le monde arabe

Fort de 35 salariés, Buzzeff a réalisé un chiffre d'affaires supérieur à un million d'euros en 2011, sa première année d'exploitation. © Buzzeff

L'agence web marocaine de social advertising Buzzeff vient de lever 1 million d'euros auprès du fonds luxembourgeois Solorun.

Voilà dix ans que le Français Jérôme Mouthon s’est installé au Maroc et cet entrepreneur invétéré a déjà eu le temps de fonder quatre entreprises, toutes liées au secteur des nouvelles technologies. Buzzeff, la dernière-née (en janvier 2011), est une agence de social advertising (publicité sur les réseaux sociaux) qui accompagne les marques dans la mise en œuvre de leur stratégie de communication digitale et cherche à augmenter leur visibilité sur les réseaux sociaux. Pour financer son développement, la start-up vient de lever un million d’euros auprès de Solorun, un fonds ami puisque Jérôme Mouthon fait partie des fondateurs, de même que son frère Étienne, un financier de carrière. Buzzeff rassemble également plusieurs entrepreneurs du web comme Marc Menasé, fondateur de Nextedia, Said Saad, créateur de MonsieurPrix et Emmanuel Françoise, fondateur de Creanet.

Près de 55 000 fans Facebook

Fort de 35 salariés, dont 33 Marocains, Buzzeff a réalisé un chiffre d’affaires inférieur à un million d’euros en 2011, sa première année d’exploitation, « déjà bénéficiaire », souligne Jérôme Mouthon. Pour 2012, il envisage de quasiment doubler cette performance. La réussite de Buzzeff se mesure aussi au nombre de ses fans sur Facebook : presque 54 800 au dernier recensement. C’est un actif important qui lui assure une bonne réputation auprès de la communauté « tech » et lui donne une force de frappe non négligeable pour ses campagnes de publicité.

Parmi ses 70 clients, il compte notamment Procter & Gamble, Meditel, Inwi ou encore Morocco Mall.

Développement à l’international

« Nous visons désormais un développement dans l’ensemble de la région Mena (Moyen-Orient & Afrique du Nord). Nous sommes en train d’ouvrir une filiale avec un bureau à Dubaï pour lequel nous cherchons à recruter des commerciaux, précise Jérôme Mouthon. Mais nous visons également les marchés algérien et tunisien. » Cependant, le cœur d’activité, qui repose sur la diffusion de vidéos et le développement de jeux destinés à « recruter » des fans, sera toujours assuré au Maroc. Comme l’explique Jérôme Mouthon, le choix du royaume chérifien comme base pour rayonner dans la région n’est pas un hasard : « Le Maroc compte 14 millions de personnes connectées parmi lesquelles 4,3 millions* possèdent un compte Facebook. La possibilité d’y avoir un impact sur les marques est très forte. »

*http://www.socialbakers.com/facebook-statistics/morocco

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte