Tourisme

Les hôtels RIU s’interrogent sur leur avenir en Tunisie

| Par
Un hôtel à Sousse, en Tunisie.

Un hôtel à Sousse, en Tunisie. © Darko Vojinovic/AP/SIPA

Le groupe espagnol RIU présent en Tunisie et dont un des hôtels a fait l’objet d’une attaque terroriste à Sousse fin juin ferme ses hôtels pour l’hiver. Et réfléchit à la suite.

La presse tunisienne et espagnole a largement diffusé l’information selon laquelle les dix hôtels RIU allaient fermer leurs portes en Tunisie, conséquence de la baisse du tourisme après les deux attaques jihadistes qui ont visé des touristes, d’abord au musée du Bardo à Tunis fin mars, puis fin juin sur une plage de Sousse.

Néanmoins, à Madrid, le siège de la chaîne hôtelière ne confirme pas cette information.

« Les hôtels RIU sont en discussion avec les propriétaires de chaque hôtel pour savoir que faire des établissements dans un futur proche, mais pour l’instant aucune décision n’a été prise », selon les informations communiquées à Jeune Afrique par le département de communication des hôtels RIU.

Fermeture hivernale

« Nous avons déjà trois hôtels qui ont été fermés pour la saison hivernale qui approche, celui de Bellevue Park à Port el-Kantaoui, de Marilla à Hammamat et de Palma Azur à Djerba. Un autre, celui de Green Park à Port El Kantaoui est également fermé depuis plus d’un an pour travaux, mais les six autres restent ouverts », a ajouté le représentant de RIU.

Si aucune décision n’a été prise pour le moment, la fermeture des hôtels est une des options envisagées, explique la chargée de communication des hôtels RIU, installés en Tunisie depuis 1999 sur la côte sahelienne. La décision quant à leur avenir sera prise à la fin des discussions toujours en cours, entre le groupe et les propriétaires.

Le Club Med a également décidé de fermer son village à Djerba pour la saison hivernale en raison de la désaffection des touristes européens, tout comme le groupe français TUI (Marmara) qui avait annoncé la semaine dernière la fermeture pour l’hiver de ses deux hôtels clubs, a rapporté l’AFP.

Depuis le début de l’année 2015, la Tunisie a accueilli près de 4 millions de touristes jusqu’au 10 septembre contre 5 millions pour la même période en 2014, a indiqué la ministre du tourisme Salma Rekik Elloumi.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte