Bourse

L’Algérien Sonelgaz prépare un emprunt obligataire pour 2016

Sonelgaz a produit 60 giga watts d'électricité en 2014.

Sonelgaz a produit 60 giga watts d'électricité en 2014. © Sonelgaz

L’opérateur public algérien va effectuer une émission obligataire en 2016. L’objectif est de diversifier ses sources de financement, afin de réaliser son important programme d’investissement.

Même si les introductions en Bourse se font désespéramment attendre à Alger, les émissions obligataires sont légèrement plus courantes.

Le groupe public Sonelgaz – spécialisé dans la production et la distribution d’électricité dans le pays – va ainsi émettre un emprunt obligataire l’année prochaine.

« On agit sur ce groupe pour qu’il soit de nouveau sur le marché obligataire en 2016 », a affirmé le 16 septembre, Abderahmane Benkhalfa, le ministre des Finances algérien, repris par l’APS.

Si aucun autre détail n’a été dévoilé sur la nature de cette future opération, elle s’inscrit dans la volonté des autorités de diversifier les sources de financement des groupes étatiques, alors que le pays fait face à une baisse drastique de ses réserves financières.

« Pour les pouvoirs publiques, on travaille pour que le panel des entreprises publiques de taille deviennent des émettrices comme Sonelgaz », a poursuivi le ministre.

Financer le programme d’investissements

Le groupe énergétique a déjà présenté son dossier auprès de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob).

« Sonelgaz a un programme d’investissements qui dépassent les 15 milliards de dollars qui devrait être réalisé en recourant au financement du marché », a estimé Abdelhakim Berrah, le président de la Cosob, sans préciser le montant de la future émission.

Le dernier emprunt obligataire du groupe date de 2008, à l’époque il avait émis  des obligations pour un montant total de 25 milliards de dinars.

Enfin, au cours des dix prochaines années (2015-2025), Sonelgaz prévoit un important plan d’investissement de 5 760 milliards de dinars (environ 48 milliards d’euros) au cours de la période 2015 – 2025, dont près de 4 800 milliards de dinars à la charge du groupe public.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte