Racisme

États-Unis : arrêté pour avoir fabriqué une horloge « suspecte », Ahmed est félicité par Barack Obama

| Par
Mis à jour le 17 septembre 2015 à 14h01
Ahmed Mohamed, un lycéen de 14 ans à Irving au Texas, 15 septembre 2015.

Ahmed Mohamed, un lycéen de 14 ans à Irving au Texas, 15 septembre 2015. © Vernon Bryant/AP/SIPA

Un jeune lycéen texan crée le buzz après ses déboires avec la police. Ahmed, 14 ans, a été arrêté par la police texane qui a cru qu’il détenait une bombe artisanale avant d’être libéré mercredi.

Ahmed se rend dans son lycée lundi 14 septembre au matin, dans la ville de Irving au Texas et apporte avec lui une montre numérique qu’il a fabriqué la veille pour la montrer à son professeur de technologie, lequel le complimente pour son travail. Plus tard durant la journée, l’horloge sonne en plein cours et Ahmed la montre à son professeur d’anglais, mais c’est alors que le proviseur, puis la police s’en mêlent.

Directement, la montre numérique fabriquée par le jeune garçon est assimilée à une bombe artisanale et le jeune lycéen se retrouve dans les mains de plusieurs officiers. Il subit un interrogatoire en bonne et due forme avant d’être transféré dans un centre de détention pour mineurs, rapporte le Dallas News.

https://twitter.com/OfficalPrajwol/status/644011809351962625

Mercredi 16 septembre, le chef de la police annonce l’abandon des charges contre Ahmed, mais l’histoire a déjà créé l’indignation. Des photos d’Ahmed menotté sont délibérément diffusées et nombreux sont les internautes à se rassembler pour dénoncer ce qu’ils qualifient de discrimination raciale ou d’acte islamophobe derrière le hashtag #IStandWithAhmed. Un incident représentatif d’un climat global de tensions.

De Mark Zuckerberg à Barack Obama : les encouragements ont fusé

« Avoir les compétences de construire quelque chose de bien devrait faire l’objet de félicitations et non pas d’arrestations. Ahmed, si tu veux venir à Facebook, je serais ravi de t’accueillir. Continue de construire », lui adresse comme message Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, en signe d’encouragements.

L’adolescent a reçu de nombreuses invitations afin qu’il puisse développer ses talents, dont celle de Google Science Fair à participer à un concours international d’inventions pour les 13-18 ans. À 14 ans, Ahmed a clairement l’étoffe d’un petit génie de l’électronique et même Barack Obama et Hillary Clinton l’encouragent à persévérer dans cette voie, dans des messages publiés sur Twitter.

Ahmed a crée un compte Twitter où il remercie toutes les personnes qui l’ont soutenus et où il encourage les jeunes dans sa situation à poursuivre leur rêve. Sur une chaîne de télévision américaine, il se confie : « Je me sentais traité comme un criminel ou comme si j’étais un terroriste. Ce sont des noms que j’ai déjà entendu quand j’étais au collège, on m’appelait le terroriste ou le fabricant de bombe et ce cause de mes origines et de la religion. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte