Banque

Maroc : Banque populaire ouvre son capital à la SFI

Mohamed Benchaâboune, PDG de BCP. Le groupe mutualiste marocain cherche à s'étendre en Afrique.

Mohamed Benchaâboune, PDG de BCP. Le groupe mutualiste marocain cherche à s'étendre en Afrique. © BCP

Le groupe marocain Banque populaire a annoncé l'acquisition de 5 % de son capital par la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale, pour 158 millions d'euros.

Le groupe mutualiste marocain Banque Populaire, numéro deux dans le Royaume chérifien et dixième groupe bancaire africain, a annoncé aujourd’hui qu’il avait vendu 5 % de son capital à la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale spécialisée dans le secteur privé, dans le cadre d’un accord de partenariat stratégique. La SFI a accepté de payer 158 millions d’euros, soit 18,25 euros par action.

Expansion panafricaine

L’objectif de la transaction consiste notamment à aider Banque populaire dans son expansion africaine alors qu’elle fait face à une pénurie de liquidités sur son marché domestique. C’est la deuxième opération de ce genre depuis l’acquisition de 5 % par la banque française BPCE en avril, pour une valorisation similaire. À peine deux mois plus tard, la banque marocaine avait acquis 50 % du capital de Banque Atlantique, un groupe panafricain actif dans sept pays francophones d’Afrique de l’Ouest. Elle avait immédiatement annoncé son intention d’injecter 100 millions d’euros dans Atlantic Bank International, un nouveau holding créé à l’occasion de l’acquisition.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte