Agroalimentaire

En Afrique, l’américain Agco commence par l’Algérie

En Algérie, le constructeur américain fabriquera et distribuera notamment la marque Massey Ferguson. © Massey Ferguson

Dans le cadre d'un joint-venture avec deux entreprises publiques algériennes, le spécialiste mondial du matériel agricole Agco produira des tracteurs pour le marché local.

Agco, un industriel américain basé à Duluth, aux États-Unis, a annoncé avoir signé un accord de partenariat avec deux sociétés publiques algériennes (Entreprise publique économique de commercialisation de matériels agricoles et Entreprise publique économique de production de tracteurs agricoles) et détiendra 49 % d’Algeria Tractors Company, une entité créée pour l’opération. Basée à Constantine, la nouvelle coentreprise produira des tracteurs Massey Ferguson à destination du marché local dès la fin 2012.

Développement panafricain

Agco n’est pas encore présent sur le continent, mais semble considérer la zone comme prioritaire pour son développement futur. Dans un communiqué, Hubertus Mühlhäuser, directeur de Agco pour la zone Europe, Afrique et Moyen-Orient insiste sur le potentiel de croissance agricole significatif de l’Afrique. « Nous voulons augmenter notre présence en Afrique, notamment en investissant dans l’industrialisation, les infrastructures de distribution et dans des sites de formation », précise-t-il.

Fondé en 1990, Agco distribue ses produits dans plus de 140 pays à travers le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de 8,8 milliards de dollars en 2011.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte