Télécoms

Résultats annuels : Orange se rattrape en Afrique

Orange compte 97,5 millions d'abonnés dans la zone Afrique & Moyen-Orient.

Orange compte 97,5 millions d'abonnés dans la zone Afrique & Moyen-Orient. © AFP

Orange a enregistré en 2014 un nouveau recul de ses résultats. La zone Afrique & Moyen-Orient est la seule dans laquelle le groupe télécoms français a vu son chiffre d'affaires progresser. De manière parfois spectaculaire !

En 2014, Orange a enregistré un chiffre d’affaires en recul de 2,5 % à 39,445 millions de dollars, après une baisse de 4,5 % en 2013. L’opérateur télécoms réalise un résultat net consolidé de 1,225 milliard d’euros, en nette régression (-42,6 %) par rapport aux 2,13 milliards enregistrés un an plus tôt.

Son Ebitda – un indicateur proche de l’excédent brut d’exploitation – est également en baisse à 12,2 milliards d’euros (-2,5 % sur un an), mais reste en ligne avec les objectifs fixés par Orange, insiste l’opérateur dans le communiqué accompagnant ses résultats annuels publiés ce mardi 17 février.

Orange se félicite aussi d’une part d’avoir tenu son objectif de stabiliser son taux de marge Ebidta « à 30,9 % après une baisse de -1 point en 2013, à base comparable » et des résultats de sa politique de réduction de ses coûts d’exploitation, en baisse de 707 millions d’euros (-2,5%) sur un an.

Croissance à deux chiffres

C’est dans la zone Afrique & Moyen Orient (environ 11 % de son chiffre d’affaires), qu’Orange semble avoir le vent en poupe. C’est la seule zone géographique dans laquelle l’opérateur français enregistre une hausse de son chiffre d’affaires (+7,1%), à 4,283 milliards d’euros.

Une croissance « tirée par la Côte d’Ivoire, la Guinée, l’Egypte, le Mali et le Congo » explique l’opérateur, qui souligne que « sept pays sur 13 [dans cette région] enregistrent une croissance à deux chiffres du chiffre d’affaires ». Le Cameroun fait partie des exceptions, avec un léger recul des revenus de 284 millions d’euros à 285 millions entre 2013 et 2014.

+140%

Orange comptait en fin d’année 97,5 millions d’abonnés mobiles dans la zone Afrique & Moyen Orient, en hausse de 11,9 % à base comparable (+10,4 millions de clients supplémentaires). Sur certains marchés, la progression est spectaculaire. En Tunisie, un marché où Orange a plafonné commercialement tout au long de l’année 2013, le nombre d’abonnés a bondi de 58%, à 1,6 million. En RD Congo, un des derniers pays africains où le groupe s’est implanté, Orange comptait fin 2014 4,3 millions d’abonnés, contre 1,79 million un an plus tôt. Soit un bond de 140%. A Madagascar, au Kenya ou en Côte d’Ivoire, les progressions du nombre de clients sont également notables (respectivement +45%, +32% et +27%).

Il convient toutefois de noter la baisse marquée du revenu par utilisateur dans certains pays africains, notamment au Sénégal (-9% sur trois trimestres), au Cameroun (-6 % sur un an) et en Égypte (-10 % sur un an). Un recul que la montée en puissance des solutions mobiles d’Orange dans la région pourrait aider à surmonter.

En un an, son service de paiement mobile, Orange Money, y a gagné 51 % d’utilisateurs de plus pour atteindre 12,6 millions de clients fin 2014.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte