Agroalimentaire

Afrique francophone: Olam précise ses nouvelles ambitions

| Par
Une plantation d'hévéa au Gabon. Olam a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 10,7 milliards d'euros pour l'exercice 2011-2012.

Une plantation d'hévéa au Gabon. Olam a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 10,7 milliards d'euros pour l'exercice 2011-2012. © Tiphaine Saint-Criq/JA

À l’occasion de la publication de ses résultats annuels, Olam souligne son intention de se développer dans la farine au Sénégal et au Cameroun. Ainsi que, de manière plus générale, dans tous les produits alimentaires industriels en Afrique de l’Ouest.

Malgré les aléas des marchés, Olam fait preuve de résilience. Le groupe de négoce basé à Singapour, désormais l’un des plus importants au monde, a annoncé hier (29 août) ses résultats annuels pour l’année 2011-2012 (exercice clos au 30 juin), sur une note plutôt positive. Les ventes ont progressé de 26,3% en volume et de 8,2% en valeur, la différence s’expliquant essentiellement par la baisse des cours de la plupart des produits agricoles (avec de très fortes baisses sur le coton, la noix de cajou et le cacao). Le chiffre d’affaires consolidé s’est élevé à 17,09 milliards de dollars singapouriens (environ 10,7 milliards d’euros). Les profits opérationnels attribuables à Olam baissent légèrement (-4,6%), à 355,5 millions de dollars singapouriens. Le groupe de négoce estime toutefois que son objectif d’un milliard de dollars de profits d’ici 2016 reste atteignable.

Côte d’Ivoire, Mali, Burkina, Togo et Niger…

Outre ses importants projets au Gabon, Olam a souligné son intérêt pour les produits agroalimentaires en Afrique de l’Ouest

Pour cela, Olam continuera sa stratégie d’intégration sur l’ensemble de la chaîne de valeur, de la production à la fabrication de produits alimentaires packagés en passant par le négoce et la transformation. Outre ses importants projets (huile de palme, caoutchouc, engrais) au Gabon, Olam a souligné son intérêt pour les produits agroalimentaires en Afrique de l’Ouest. Une stratégie qui s’est déjà traduite par l’acquisition de Crown Flour Mills (farine et pâtes) et de Titanium Holding Company (biscuits) au Nigeria, mais aussi par des développements dans le lait en Côte d’Ivoire.

Le singapourien ne compte pas en rester là. Dans sa présentation de résultats, il souligne son intérêt pour l’Afrique de l’Ouest en matière de produits packagés (biscuits, jus, sauce tomate, etc) : la Côte d’Ivoire mais aussi le Mali, le Burkina, le Togo et le Niger sont dans sa ligne de mire. Dans la farine, en utilisant Crown Flour Mills comme plateforme, avec une présence complémentaire déjà effective au Ghana, Olam entend clairement s’installer au Sénégal et au Cameroun prochainement. Sans davantage de détails à ce stade.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte