Économie

Vente au détail : tendances contraires en Afrique

Le cabinet AT Kearney publie son étude annuelle sur le secteur de la vente au détail dans le monde. Tandis qu’en Afrique du Nord, le secteur a quelque peu souffert de la révolution, il semble sur le point de décoller en Afrique subsaharienne.

Par
Mis à jour le 29 août 2012 à 15:19

Le secteur de la vente au détail décolle en Afrique et le Botswana est le premier pays d’Afrique subsaharienne à faire son entrée au classement de AT Kearney. DR

Pour la onzième édition de son étude intitulée Global Index Retail Development (GRDI), le cabinet anglo-saxon AT Kearney souligne les grands changements qui ont affecté l’économie mondiale et leur impact sur les économies émergentes. L’étude propose un classement des 30 marchés les plus prometteurs en matière de vente au détail selon quatre critères (attractivité du marché, risque pays, saturation du marché, urgence à investir) et relève que les pays les plus attractifs ne sont pas les plus riches, mais ceux qui offrent le meilleur potentiel. Les cinq premiers sont, dans l’ordre, le Brésil, le Chili, la Chine, l’Uruguay et l’Inde. Trois pays africains sont représentés : le Botswana, en 20ème position, le Maroc en 27ème et la Tunisie en 30ème.

L’Afrique du Nord résiste

En Afrique du Nord, malgré le printemps arabe, il n’y a pas eu de ralentissement très important de la croissance dans le secteur de la vente au détail. Le e-commerce commence à se développer dans la région, notamment grâce à la montée en puissance des réseaux sociaux et l’amélioration des services logistiques. Le Maroc et la Tunisie chutent toutefois dans le classement de 7 et 12 places respectivement à cause du climat politique dans la région. Mais les signes de croissance existent grâce à la réouverture des entreprises et la stabilisation du marché.

Franchises et partenariats en Afrique subsaharienne

AT Kearney juge l’Afrique subsaharienne très attractive à long terme.

L’implantation en Afrique subsaharienne reste un défi pour les groupes de distribution internationaux en raison de l’enracinement du secteur informel et des difficultés à établir une base solide de fournisseurs locaux. Par conséquent, la plupart des détaillants privilégient les systèmes de franchise ou bien les partenariats locaux. AT Kearney juge l’Afrique subsaharienne très attractive à long terme, du fait, notamment, des géants régionaux que sont le Nigeria, l’Ethiopie ou la RD Congo. Mais pour l’instant, seul le Botswana figure dans la liste, en vingtième position, une première pour un pays subsaharien.