Finance

Le Gabon adhère à Africa Finance Corporation

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 19 octobre 2015 à 18h56
Créée en 2007, Africa Finance Corporation est basée à Lagos.

Créée en 2007, Africa Finance Corporation est basée à Lagos. © DR

Le Gabon vient de conclure son adhésion à Africa Finance Corporation et devient le dixième membre de cette institution multilatérale de financement.

Le Gabon a rejoint Africa Finance Corporation (AFC), devenant ainsi le dixième pays africain à adhérer au capital de cette institution financière, après le Nigeria (pays hôte), le Cap-Vert, le Tchad, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Guinée, le Liberia, la Sierra-Leone et la Gambie.

Libreville a signé cette semaine l’instrument d’adhésion, rapporte AFC dans un communiqué publié ce mardi 1er septembre. Avec cette adhésion, AFC devient un créancier privilégié du Gabon, qui pourra donc bénéficier de « solutions de financement plus compétitives », assure l’institution multilatérale, qui se réjouit de pouvoir à son tour « limiter ses risques financiers », grâce à sa relation avec Libreville.

« Les excellents résultats de la société [AFC] démontrent sa capacité à travailler avec les gouvernements et les institutions du secteur privé afin de fournir des solutions de financement novatrices pour des projets couvrant une grande variété de secteurs », a déclaré le ministre gabonais de l’Économie, Régis Immongault, cité dans le communiqué de presse.

Pour Andrew Alli, directeur général de Africa Finance Corporation, « en renforçant notre présence et en accueillant davantage de pays en tant que membres de l’organisation, AFC peut répondre à davantage de besoins urgents en infrastructures du continent et jeter les bases d’un développement économique solide en Afrique ».

Secteur privé

Fondé en 2007, AFC est une institution financière multilatérale qui a pour objectif d’appuyer le secteur privé en Afrique pour accompagner et financer les infrastructures dans l’énergie, l’industrie, le transports et les télécommunications notamment.

Basée à Lagos et détenue à très grande majorité (environ 80 %) par des institutions et entreprises nigérianes, notamment la Banque centrale du Nigeria (42,5 %), AFC a été longtemps tournée vers les pays anglophones. Début 2014, l’institution financière s’est toutefois engagée à investir 1 milliard de dollars en trois ans dans des pays d’Afrique francophone.

Dans son communiqué de ce mardi, AFC indique avoir investi plus de 2,5 milliards de dollars dans 22 pays africains. Fin mai dernier, l’institution a émis avec succès un eurobond de 750 millions de dollars sur les marchés internationaux pour augmenter ses capacités financières.

Dans son rapport 2014, AFC citait la Banque ouest-africaine de développement, le Cameroun, Maurice et la Communauté d’Afrique de l’Est parmi les adhérents potentiels.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte