Elections

Présidentielle au Burkina : Bassolé présent, Komboïgo et Gilbert Noël Ouédraogo recalés

Eddie Komboïgo, président du CDP et candidat à la présidentielle. © Ahmed Ouoba/AFP

Le Conseil constitutionnel a annoncé samedi 16 candidatures à l'élection présidentielle sur les 22 déposées. Parmi les six candidats écartés figurent Eddie Komboïgo (CDP) et Gilbert Noël Ouédraogo (ADF-RDA).

Quatre jours après avoir été recalés des élections législatives, Eddie Komboïgo, le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), et Gilbert Noël Oudréaogo, celui de l’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), ont, sans surprise, également vu leurs candidatures à l’élection présidentielle refusées par le Conseil constitutionnel.

Dans une décision rendue vendredi 28 août et publiée le lendemain, les Sages du Conseil ont validé 16 candidatures à la magistrature suprême sur 22. Les candidats Harouna Dicko, Roland Tondé, Ghislain Ki et Maria Goretti Zon ont aussi été écartés.

Djibrill Bassolé « qualifié »

Parmi les candidatures acceptées figurent celles des trois anciens militaires : Jean-Baptiste Natama, Yacouba Ouédraogo et Djibrill Bassolé. Ces deux derniers, ex-ministres des Sports et des Affaires étrangères de Blaise Compaoré, avaient un temps redouté de voir leurs candidatures refusées.

Après avoir refoulé une quarantaine de candidats aux élections législatives, le Conseil constitutionnel s’est donc, une nouvelle fois, appuyé sur le code électoral plutôt que sur la décision de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Stipulant que toute personne ayant soutenu le projet de modification constitutionnelle de Blaise Compaoré était inéligible aux prochains scrutins, la nouvelle loi électorale burkinabè avait été invalidée en juillet par l’instance judiciaire de la Cedeao, qui estime que sa modification représente une « violation du droit de libre participation aux élections. »

Les seize candidats disposent désormais de huit jours, soit jusqu’au 6 septembre à minuit, pour formuler, à titre individuel, des recours auprès du Conseil constitutionnel.

Liste des 16 candidats admis à se présenter à l’élection présidentielle

Ram OUEDRAOGO (RDEBF)

Ablassé OUEDRAOGO  (Le Faso Autrement)

Zéphirin DIABRE (UPC)

Victorien Barnabé Wendkouni TOUGOUMA (indépendant)

Tahirou BARRY (PAREN)

Roch Marc Christian KABORE  (MPP)

Jean-Baptiste NATAMA  (indépendant)

Saran SEREME/SERE  (PDC)

Françoise TOE  (indépendante)

Yacouba OUEDRAOGO (UBN)

Issaka ZAMPALIGRE (indépendant)

Djibrill Yipéné BASSOLE (indépendant)

Adama KANAZOE (AJIR)

Bénéwendé Stanislas SANKARA (UNIR/PS)

Boukaré OUEDRAOGO  (indépendant)

Maurice Dénis Salvador YAMEOGO (RDF)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte