BTP & Infrastructures

L’axe Lomé-Ouagadougou reçoit le soutien de la BAD

La route entre le Burkina Faso et le Togo voit transiter 90% des importations burkinabè.

La route entre le Burkina Faso et le Togo voit transiter 90% des importations burkinabè. © Ebomaf

La BAD vient de promettre 56 milliards de F CFA au Togo pour l’aider à financer la partie togolaise du corridor Lomé-Ouagadougou.

Alors que le financement la partie burkinabè de l’axe Lomé-Ouagadougou a été décidé en juin dernier par la BAD, cette dernière vient d’accorder 56 milliards de F CFA (85 millions d’euros) au Togo pour réhabiliter 100 kilomètres de routes entre Atakpamé et Blitta, au centre du pays.

Le Togo a déjà bénéficié le 17 août dernier d’un financement de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) d’un montant de 12 milliards de F CFA pour la réhabilitation du tronçon Blitta-Aouda (centre du pays) d’une distance de 48km.

Plusieurs projets en un

Le projet comprend l’aménagement d’une route, l’étude sur les mesures d’impacts sur l’environnement dans les périmètres du projet, la sécurité routière, la construction d’ouvrages pour le respect de la charge à l’essieu, des études de réhabilitation de la ligne de chemin de fer Lomé-Blitta et la construction d’un port sec à Blitta (ville du centre du Togo).

Cet axe est classé parmi les liaisons internationales stratégiques reliant les pays de l’hinterland et les pays côtiers de l’Uemoa. C’est le principal corridor routier d’importation du Burkina Faso (environ 90% des importations). L’intervention de la Banque répond à un besoin réel de maintenir l’ouverture vers la mer par le Togo.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte