BTP & Infrastructures

Cameroun : Bolloré dévoile ses ambitions pour Kribi

Vue du terminal à conteneurs du port de Douala, au Cameroun. © www.bollore-africa-logistics.com

Adjudicataire de la concession d'exploitation du terminal à conteneurs du port de Kribi au Cameroun, en consortium avec son compatriote CMA CGM et le chinois CHEC, le groupe français Bolloré compte y installer un deuxième quai d'ici à cinq ans.

On en sait un peu plus sur le programme de développement du terminal à conteneur du port en eaux profondes de Kribi, dont la concession a été accordée au consortium composé de Bolloré Africa Logistics, de l’armateur CMA CGM et du groupe d’ingénierie et de BTP chinois China Harbour Enginering Company (CHEC), comme l’a dévoilé Jeune Afrique en exclusivité le mercredi dernier.

Ce consortium, qui a proposé un offre de 623,47 millions d’euros selon nos informations, doit assurer non seulement l’exploitation mais aussi l’expansion de ce terminal, selon les voeux de Yaoundé. Dans un communiqué publié ce vendredi 28 août, Bolloré Africa Logistics est revenu plus en détails sur ses ambitions à Kribi.

En plus de la gestion pendant 20 ans du terminal à conteneurs de Kribi, qui dispose déjà d’un quai de 350 m construit et équipé par CHEC, le consortium devrait installer un quai supplémentaire de 700 mètres, qui sera construit dans un délai maximum de 5 ans.

« Le port de Kribi avec une profondeur de 15 m et un accès direct à la mer permet au Cameroun d’accueillir de grands navires, contenant jusqu’à 8 000 conteneurs », explique Bolloré Africa Logistics dans son communiqué. Pour le groupe français, la plateforme de Kribi sera « un hub de transbordement portuaire » qui « irriguera la région de nouveaux corridors logistiques grâce à des connections directes entre le port de Kribi, le rail et la route, véritables locomotives du développement ».

Bolloré n’est pas seul sur le port de Kribi. Son concurrent et compatriote Necotrans, associé à Kribi Port Multi Operators (KPMO), un regroupement de transitaires et d’acconiers camerounais, a décroché la concession pour l’exploitation et la maintenance du terminal polyvalent, en proposant une offre de 58 millions d’euros.

Concessions

Installé au Cameroun depuis 1947, Bolloré Africa Logistics, qui est l’opérateur du terminal à conteneurs du port de Douala et de la compagnie ferroviaire Camrail, compte 5 000 collaborateurs dans le pays.

Présent dans 46 pays africains, le groupe détient une trentaine de concessions portuaires, ferroviaires et fluviales sur le continent. L’opérateur français, qui compte 25 000 employés en Afrique, y réalise un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte