Économie

La Tunisie entre en « récession technique »

Mis à jour le 27 août 2015 à 17:34

Chedly Ayari est le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie. © Ons Abid pour J.A.

La Tunisie a connu une croissance trimestrielle négative pendant deux trimestres consécutifs, a indiqué la Banque centrale.

Dans une note d’analyse publiée ce jeudi, la Banque centrale tunisienne revient sur la performance économique du pays entre janvier et août 2015.

L’institution, dirigée par Chedly Ayari, remarque que si « en glissement annuel et à prix constants », le PIB de la Tunisie au deuxième trimestre 2015 était supérieur de 0,7 % à celui enregistré au deuxième trimestre 2014, en terme d’évolution trimestrielle les résultats sont moins reluisants.

Le PIB de la Tunisie enregistré durant le deuxième trimestre 2015 a été en repli de -0,7 % par rapport au premier trimestre, lui-même en retrait de -0,2 % par rapport au dernier trimestre 2014. Un recul qui, selon la Banque centrale tunisienne « confirme l’entrée de l’économie nationale en récession technique », caractérisée par une croissance trimestrielle négative pendant deux trimestres consécutifs.

Secteurs

Selon la BCT, le ralentissement de l’économie tunisienne observée au deuxième trimestre est imputable, principalement, « au repli de la valeur ajoutée dans le secteur industriel, notamment les industries manufacturières (-1,7 %), ainsi que dans les services marchands (-0,1 %), alors que les services non marchands ont gardé pratiquement le même rythme de croissance, soit 3,3 % ».

Dans son étude, la Banque centrale tunisienne offre également un aperçu de l’impressionnant recul du secteur touristique, dans les semaines qui ont suivi l’attentat terroriste de Sousse, fin juin dernier.

« Les principaux indicateurs de l’activité touristique ont accusé un repli notable au mois de juillet 2015 », écrit la BCT, qui cite en particulier le recul des nuitées touristiques globales en baisse de -64,9 % et -76,6 % par rapport à juillet 2010 et juillet 2013 respectivement.

Les entrées de touristes étrangers ont également été en nette baisse durant le mois de juillet (-44,1 % et -65,7 % par rapport au même mois en 2010 et 2013), avec une remarquable contraction du nombre de touristes européens (- 72 %) : notamment les Anglais (-93,1 %), les Italiens (-79,6 %), les Français (-39,4 %) et les Allemands (-66,4 %) et ce, « malgré la hausse des flux de touristes Maghrébins (+26,3 %) ».

Taux

Suite aux attentats terroristes de mars et juin contre des lieux touristes, les autorités tunisiennes ont révisé à la baisse le taux de croissance du pays prévu en 2015 : annoncé à 3 % au début de l’année, il a été ramené à 1,7 %, puis 1 % et finalement 0,5 % selon les chiffres avancés le 30 juillet dernier par le ministre tunisien des Finances, Slim Chaker.

Le conseil d’administration de la BCT a décidé de maintenir son taux d’intérêt directeur inchangé à 4,75 %. Sa dernière modification date de juin 2014, lorsqu’il a été augmenté de 25 points de base.