Agroalimentaire

Les Eaux minérales d’Oulmès s’implante au Bénin

ETE indique disposer d'une capacité de production de 16 000 bouteilles par heure. © DR

Le marocain Les Eaux minérales d'Oulmès (groupe Holmarcom) a pris le contrôle de la société béninoise ETE, qui commercialise les eaux minérales Fifa de Ste Luce, en rachetant notamment les parts du capital-investisseur ouest-africain Cauris Management.

Après l’algérien NCA Rouiba, c’est au tour du marocain Les Eaux minérales d’Oulmès (LEMO) de faire son entrée dans le secteur des boissons au Bénin. La filiale du holding Holmarcom a acquis 55 % du capital d’Eau Technologie Environnement (ETE), qui commercialise les eaux minérales Fifa de Sainte Luce.

Pour cette opération, finalisée le 17 août, LEMO a repris la participation entière (45,7 %) du Fonds Cauris Croissance, géré par le capital-investisseur ouest-africain Cauris Management, et 9,3 % auprès de Christian Mondjannagni, fondateur et directeur général de ETE.

Fondé en 1995, ETE produit et commercialise de l’eau minérale, de l’eau gazéifiée et des boissons gazeuses sous les marques Fifa, Sifa et Kofifa. L’entreprise indique disposer d’une capacité de production de 16 000 bouteilles d’eau minérale par heure et revendique une position de leader au Bénin, avec environ 30 % de parts de marché.

Aventure

Si le montant de la cession est resté confidentiel, la direction de Cauris Management en est plutôt satisfaite. Le capital investisseur, entré au capital d’ETE en 2007, indique avoir réalisé « un retour sur investissement cumulé représentant 3,4 fois le montant initial investi ».

« Ce fut une belle aventure industrielle mais aussi humaine, avec la jeune équipe de ETE dirigée par Christian Mondjannagni, explique Noël Yawo Eklo, PDG de Cauris Management. Nous restons confiants quant à l’avenir et au potentiel de ETE qui, nous en sommes convaincus, deviendra rapidement un champion sous régional dans le secteur des eaux minérales embouteillées ».

Débouchés

Avec cette transaction, Les Eaux minérales d’Oulmès fait son entrée sur un marché local étroit mais qui offre d’intéressants débouchés notamment en direction de l’imposant marché nigérian et les autres pays limitrophes (Togo, Burkina Faso et Niger) .

Dirigé par Miriem Bensalah Chaqroun, LEMO est leader des eaux minérales au Maroc avec 68 % de parts de marché. L’an dernier, la filiale d’Holmarcom a réalisé un chiffre d’affaires de 1,35 milliard de dirhams (122,7 millions d’euros), en progression de 10 % sur un an, pour un résultat net de 105 millions de dirhams (+32,9 %).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte