Économie

MTN et Liquid Telecom signent un accord de partage d’infrastructures

Le partenariat devrait permettre à Liquid Telecom d’offrir des solution d’accès à internet dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, tandis que MTN pourra renforcer son offre en Afrique centrale et orientale.

Par
Mis à jour le 25 août 2015 à 16:02

Au Burkina, Huawei a lancé la construction d’une bretelle de 300 km de fibre et défend son expertise. © DR

Dans un communiqué publié le 24 août, l’opérateur télécoms sud-africain MTN et l’opérateur de fibre optique Liquid Telecom ont annoncé avoir conclu un partenariat portant sur l’accès partagé à leurs réseaux fixes et sans fil dans les pays africains où seul l’un des deux partenaires est installé.

Réseaux

En clair, grâce à cet accord, MTN pourra utiliser les infrastructures réseaux de Liquid Telecom pour fournir un accès internet haut débit à des clients en RDC, au Burundi, en Tanzanie et au Zimbabwe. Pour sa part, Liquid Telecom, qui revendique un réseau de fibre optique de 20 000 km à travers l’Afrique orientale et l’Afrique australe, pourra utiliser les infrastructures réseaux de MTN dans une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, notamment en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Nigeria, au Cameroun et au Congo-Brazzaville.

En 2014, David Eurin, directeur de la stratégie commerciale de Liquid Telecom, avait dévoilé à Jeune Afrique l’intention du groupe télécoms d’étendre son réseau vers l’Afrique de l’Ouest, notamment au Sénégal, au Nigeria, au Ghana et en Côte d’Ivoire. Dans son communiqué du 24 août, le groupe qui s’enorgueillit d’installer « 100 kilomètres de fibre optique chaque semaine » indique avoir opté pour un partenariat avec MTN « afin de pouvoir répondre immédiatement à la demande des entreprises ».

Pour Elia Tsouros, responsable des ventes pour la branche services aux entreprises de MTN, l’accord avec Liquid Telecom permettra à l’opérateur sud-africain « d’améliorer nos offres en direction des opérateurs et des entreprises en Afrique, au Moyen-Orient ainsi qu’en Europe et d’offrir nos services au-delà de nos pays d’implantation ».

Présence

Fondé en 2004, Liquid Telecom est détenu majoritairement par le groupe télécoms Econet Wireless fondé par l’entrepreneur zimbabwéen Strive Masiyiwa. Premier opérateur panafricain de fibre optique, le groupe est présent dans une dizaine de pays.

Présent dans 22 pays africains, MTN comptait 231 millions de clients à la fin juin 2015, pour un chiffre d’affaires semestriel de 5,07 milliards d’euros (69,21 milliards de rands) en recul de -4,9 % sur un an.