Économie

Algérie-Réda Hamiani : « la loi 49/51 est à revoir »

Réda Hamiani demande également au gouvernement algérien de clarifier son programme économique.

Réda Hamiani demande également au gouvernement algérien de clarifier son programme économique. © DR

Les patrons algériens, via le président du Forum des chef d’entreprises (FCE), Réda Hamiani, demandent la révision de la règle dite des 49/51, qui impose au moins 51% d’intérêts algériens dans tous les projets d’investissement impliquant des étrangers.

Le Forum des chefs d’entreprises (FCE), la plus importante organisation patronale algérienne, réclame la révision de la règle dite des 49/51 relative à l’investissement étranger en Algérie. Son président, Réda Hamiani, affirme l’avoir dit ce mercredi 12 septembre au ministre de l’Industrie, Chérif Rahmani, qui a reçu les organisations patronales. « Nous avons parlé des investissements directs étrangers. La loi 49/51 est à revoir. Elle est trop générale et figée. Son application peut se justifier uniquement aux secteurs stratégiques », soutient Réda Hamiani.

Retour en force de l’État

Cette règle introduite en 2009 oblige les intérêts algériens à prendre au moins 51% dans tous les projets d’investissements impliquant des étrangers. Le FCE avait déjà demandé en vain la révision de cette loi. En outre, le président du FCE a demandé au ministre de l’Industrie de clarifier le programme économique du nouveau gouvernement. « Qu’est-ce que le gouvernement veut faire ? Quel est son programme ? Quel est le rôle de l’État ? Quel est le rôle des secteurs privé et public ? », s’interroge M. Hamiani qui déplore le retour en force de l’État dans l’économie.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte