Politique

La Ligue arabe appelle à soutenir militairement la Libye contre l’État islamique

Par
Mis à jour le 19 août 2015 à 13:09

Un soldat libyen à Al Ajaylat, à 120 kilomètres de Tripoli, en février 2015. © Mohamed Ben Khalifa/AP/SIPA

La Ligue arabe s’est prononcée mardi 18 août pour « une stratégie arabe » pour combattre l’organisation État islamique (EI), plaidant également pour un soutien militaire aux autorités libyennes. L’organisation est toutefois restée silencieuse sur les frappes aériennes réclamées.

Samedi 15 août, après des jours de violents affrontements à Syrte,  le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale avait en effet « exhorté » les « pays arabes frères » à « lancer des frappes aériennes ciblées contre les positions de l’EI à Syrte ». Il s’était décrit comme « incapable de faire face à l’EI en raison de l’embargo sur les armes imposé à l’armée » par l’ONU depuis 2011.

« La sécurité nationale libyenne est la sécurité nationale arabe »

Ce qu’a à nouveau souligné le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamed Al-Dairy, rappelant que l’armée de l’air ne possède que deux appareils. « La sécurité nationale libyenne est la sécurité nationale arabe », a par ailleurs plaidé le ministre, avant l’ouverture de la réunion de la Ligue arabe au Caire.

Le gouvernement libyen peut compter avec le soutien de l’Égypte, qui tente de convaincre à l’ONU la communauté internationale de s’engager militairement chez son voisin libyen. Le Caire soutient également la formation d’une force arabe destinée à combattre l’État islamique dans la région. Une troisième réunion des chefs des armées des pays de la Ligue arabe est prévue à ce sujet le 27 août.