Diplomatie

Accusations de viols en Centrafrique : le Conseil se sécurité de l’ONU demande aux États d’enquêter

| Par Jeune Afrique avec AFP
Le Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Conseil de sécurité de l'ONU. © Mark Garten/AP/SIPA

Le Conseil de sécurité des Nations unies a exprimé mardi 18 août son indignation après la mise en accusation des Casques bleus pour viols. Il appelle les pays dont les troupes sont impliquées à enquêter de leur côté.

Les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU se sont exprimés une semaine après la décision sans précédent du secrétaire général Ban Ki-moon d’écarter Babacar Gaye de son poste de chef de la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca), suite à la série d’accusations d’abus sexuels contre des enfants lors de la mission des Casques bleus en Centrafrique.

Dans son communiqué, le Conseil de l’ONU manifeste son « indignation » et sa « colère concernant ces allégations ». Il rappelle « la responsabilité » des pays qui envoient des troupes et des forces de police d’ »enquêter sur ces faits présumés contre leurs personnels en uniforme » et de « les traduire en justice » si les faits sont avérés.

Enquête de l’ONU en cours

L’ONU a déjà ouvert une enquête sur des accusations de viol contre une fillette et l’homicide d’un adolescent de 16 ans et de son père, qui auraient été commis au cours d’une opération dans un quartier musulman de Bangui début août par des Casques bleus. Mais selon les lois onusiennes, chaque État peut choisir de mener ou non sa propre enquête en parallèle.

D’autres affaires similaires qui ont éclaté les années précédentes ont poussé l’ONU à nommer une commission indépendante pour enquêter sur des allégations d’abus sexuels commis sur des enfants en Centrafrique entre décembre 2013 et en juin 2014. Les accusations formulées à l’époque visaient notamment 14 soldats français de l’opération Sangaris menée par la France et qui n’étaient pas sous le commandement de l’ONU.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte