Économie

La facture énergétique du Maroc a baissé de 1,5 milliard d’euros en 2015

À la fin juillet 2015, les importations de produits énergétiques du royaume ont atteint 41,7 milliards de dirhams (3,86 milliards d’euros) , soit une baisse de -28,7 % par rapport aux sept premiers mois de l’année 2014.

Par
Mis à jour le 22 septembre 2015 à 14:57

Vue du terminal hydrocarbures du port de Tanger Med au Maroc. © http://www.tmpa.ma/

Le déficit commercial du Maroc s’est établi à -92,38 milliards de dirhams (8,54 milliards d’euros) à la fin juillet 2015, contre -116,23 milliards de dirhams durant les sept premiers mois de l’année écoulée, soit une amélioration de 20,5 % sur un an. Durant cette période, les exportations du royaume ont atteint 126,7 milliards de dirhams (+6,3 %), pour 219 milliards de dirhams d’importations (-7 %), selon les chiffres que vient de publier l’Office des changes [PDF].

Cette amélioration de la balance commerciale du royaume tient d’une part à une facture énergétique moins élevée et à un recul des importations de blé, et, d’autre part, à une nette progression des exportations d’engrais et d’automobiles.

Facture

Entre janvier et juillet 2015, les importations de produits énergétiques du Maroc ont représenté 41,69 milliards de dirhams (3,86 milliards d’euros), soit un recul de 16,74 milliards de dirhams (1,54 milliard d’euros) par rapport à la même période l’an dernier (-28,7 % sur un an), reflétant notamment le recul du prix de l’or noir.

Les importations de produits alimentaires ont baissé de 15,8 % sur un an à 22,67 milliards de dirhams, en raison notamment d’une réduction des importations de blé à 8,92 milliards de dirhams (-30 %), alors que la production locale de cette céréale est en forte croissance.

Ventes

Le secteur automobile a confirmé, durant les sept premiers mois de l’année, sa position comme premier poste d’exportation du pays (22 % du total sur cette période) avec 27,39 milliards de dirhams de ventes (+ 18 %).

À 25,42 milliards de dirhams, les exportations de phosphates et dérivés ont été supérieures de 17 % à celles enregistres durant la même période l’an dernier ; celles de l’agriculture et de l’agro-alimentaire ont crû de 12,2 % pour atteindre 26,16 milliards de dirhams.

Fonds

Les recettes du tourisme entre janvier et juillet 2015 ont chuté de -3,1 % par rapport à celles enregistrées l’an dernier à 30,32 milliards de dirhams, tandis que les envois de fonds des 4,5 millions de Marocains vivant à l’étranger ont augmenté de 5,5 % à 35,2 milliards de dirhams. L’investissement direct étranger a bondi de 18,2 % à 20,71 milliards de dirhams.