Elections

Côte d’Ivoire : le FPI tendance Gbagbo appelle au boycott de la présidentielle

Laurent Gbagbo, le 19 février, devant la Cour pénale internationale, à La Haye. © AP/Michael Kooren

Dans un communiqué publié mardi, la tendance du Front populaire ivoirien (FPI) menée par Abou Drahamane Sangaré, un fidèle de Laurent Gbagbo, s'est prononcée pour un boycott de l'élection présidentielle prévue le 25 octobre.

Pour les frondeurs du Front populaire ivoirien (FPI), il « est inopportun d’organiser l’élection présidentielle en octobre 2015 en Côte d’Ivoire ». Dans un communiqué signé par le porte-parole par intérim, Aboubacar Koné et diffusé mardi 18 août, cette frange du parti met en garde ‘’quiconque prétendrait se présenter à l’élection présidentielle frauduleusement au nom ou sous la bannière du FPI ». Une menace directement adressée à Pascal Affi N’Guessan, président du parti reconnu par la justice de son pays et officiellement investi candidat devant ses partisans le 8 août à Abidjan.

« Fracture sociale profonde »

La tendance menée par Abou Drahamane Sangaré, un fidèle de Laurent Gbagbo prévient également qu’elle ‘’s’opposera par les moyens légaux à l’organisation et à la tenue de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire » tant que ‘’les préoccupations légitimes dûment exprimées et largement partagées par l’opinion nationale ivoirienne ne seront pas satisfaites ».

Pour justifier sa décision, le FPI évoque dans le communiqué une « situation politico-sécuritaire précaire marquée par une fracture sociale profonde », une « vive suspicion et une grave crise de confiance entre les acteurs politique », et des « arrestations et emprisonnements arbitraires d’acteurs sociaux et d’opposants politiques ».

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte