Économie

Ghana : première découverte importante pour ENI

Par
Mis à jour le 20 septembre 2012 à 17:47

L’italien ENI vient d’annoncer sa première découverte pétrolière importante au large du Ghana, dans le bloc Offshore Cape Three Points.

La compagnie pétrolière italienne ENI a réalisé sa première découverte de pétrole importante dans le permis de Offshore Cape Three Points (OCTP), situé à 50 kilomètres au large du Ghana, dans le bassin de Tano. La découverte est significative car elle pourrait être commercialisable et confirme l’importance du bloc, qui contiendrait à la fois du pétrole, du gaz et des condensats (pétrole léger). La filiale d’ENI au Ghana est opératrice du bloc avec une part de 47,22% en association avec la société de négoce suisse Vitol (37,77%) et la compagnie pétrolière nationale ghanéenne GNPC (15%).

L’exploration continue

La découverte a eu lieu à 3 650 mètres de profondeur, sous 825 mètres d’eau, et concerne une nappe d’une épaisseur de 28 mètres de gaz et de condensats et de 76 mètres de pétrole brut. Durant la période d’exploration, le puits a produit environ 5 000 barils par jour (bpj) de pétrole de haute qualité, un débit contraint par la faible capacité des infrastructures en surface. ENI prévoit de forer plusieurs autres puits d’exploration afin de délimiter plus précisément la taille de sa découverte et de confirmer la viabilité commerciale du gisement.

Présent au Ghana depuis 2009, ENI opère deux champs de pétrole au large des côtes, OCTP et Keta. Sa production totale en Afrique atteint 450 000 bpj.