Société

Vol MH370 : les autorités australiennes se disent sur la bonne piste

Débris d'avion retrouvé à la Réunion, 29 juillet 2015. © Lucas Marie/AP/SIPA

Les autorités australiennes qui recherchent le Boeing 777 du vol MH370 approchent-elles du but ? Elles ont annoncé jeudi être sûres d'effectuer les recherches au bon endroit.

« La découverte d’un fragment d’aile sur l’île de La Réunion est cohérente avec tout le travail que nous avons effectué et ainsi, nous sommes sûrs que nous cherchons au bon endroit et que nous y trouverons l’appareil », a indiqué jeudi 6 août Martin Dolan, le commissaire en chef du Bureau australien de la sécurité des transports, interrogé par ABC NewsRadio.

La découverte faite à la Réunion pourrait faire considérablement avancer l’enquête. Le Premier ministre malaisien a confirmé que  le débris découvert appartenait bien au Boeing de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014. Le commissaire australien a lui souligné qu’il était trop tôt pour dire ce qui avait pu se produire pendant le vol, ajoutant qu’un examen approfondi du flaperon retrouvé était nécessaire pour en savoir plus.

Les recherches se précisent 

L’Australie, qui dirige les recherches pour tenter de retrouver le Boeing, avait annoncé mercredi que des expériences de simulation de dérive fondées sur les courants océaniques démontraient que le débris trouvé à La Réunion pouvait provenir de la zone de recherches actuelle dans l’océan Indien.

« Cela sous-entend que l’arrivée de ce flaperon à La Réunion concorde avec notre zone de recherche, dont les contours étaient basés sur des données satellite », a précisé Martin Dolan.

L’avion recherché s’est volatilisé peu après son décollage de Kuala Lumpur pour Pékin, avec 239 personnes à bord, et se serait abîmé dans l’océan Indien. Les recherches s’intensifient et les autorités prévoient de fouiller près de 120 000 km2 de fonds marins. Deux navires sont toujours déployés dans l’océan Indien avec un sonar remorqué et fouillent méticuleusement la mer dans la zone précisée, a précisé le commissaire. « Nous espérons investir plus dans les recherches avec l’amélioration des conditions météo », a-t-il ajouté.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte