Société

RDC : le procès de deux militants prodémocratie reprendra vendredi à Kinshasa

Selon la défense, le procès de deux jeunes militants congolais arrêtés mi-mars à Kinshasa reprendra le 7 août devant le Tribunal de grande instance de Kinshasa, siégeant pour cette affaire à la prison de Makala, où sont incarcérés les deux prévenus.

Par
Mis à jour le 5 août 2015 à 19:54

À gauche, Fred Bauma, l’un des militants prodémocratie congolais, détenu à Kinshasa depuis le 15 mars 2015. © Frederico Scoppa/AFP

« Le procès de Fred Bauma, de Lutte pour le changement (Lucha), et de Yves Makwambala, webmaître et graphiste du groupe Filimbi, reprendra à Kinshasa vendredi devant tribunal de grande instance », a déclaré, ce mercredi 5 août, Me Georges Kapiamba,  l’un de leurs avocats.

« Les deux jeunes militants prodémocratie sont accusés d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État, ce qui regroupe notamment, explique-t-il, l’association de malfaiteurs, la tentative de renverser le régime en place, l’atteinte à la personne du chef de l’État ou le complot contre le chef de l’État.» « Cela est passible de la peine de mort, qui n’est plus appliquée en RDC et est commuée en prison à vie », a-t-il souligné.

« Leur procès, qui s’était officiellement ouvert le 20 mai, va se poursuivre [le 7 août] au Tribunal de grande instance de Gombe. Mais en réalité, ce sera la première audience utile car depuis l’ouverture de leur procès, ce sera la première fois qu’ils comparaissent », a relevé Me Éric Sadiki, un autre avocat de la défense.