Société

Côte d’Ivoire : les ex-militaires pro-Gbagbo Abehi et Séka Séka condamnés à 5 et 20 ans de prison

Mis à jour le 5 août 2015 à 09:32

Ouverture du procès des commandants Jean-Noël Abéhi et Anselme Séka Yapo.

Les ex-commandants Jean Noël Abehi et Anselme Séka Yapo, dit Séka Séka, ont été respectivement condamnés mardi à cinq et vingt ans d’emprisonnement par le tribunal militaire d’Abidjan.

Selon l’Agence ivoirienne de presse (AIP), le commandant Jean Noël Abehi a été reconnu coupable de faits de désertion alors que l’ex-commandant Anselme Séka Yapo était accusé d’homicide volontaire et de coups et blessures. La défense a déclaré qu’elle avait l’intention de se pourvoir en cassation.

Pour Tahirou Dembélé, le président du tribunal qui organisait le procès, plusieurs fois reporté, de huit anciens officiers pro-Gbagbo, Séka Séka, ex-aide de camp de l’ancienne Première dame Simone Gbagbo et homme présumé des basses besognes de cette dernière, est condamné à une peine de vingt ans de prison car les faits d’homicide volontaire sur la personne du garde de corps de Joël N’Guessan sont établis.

Six prévenus relaxés

« Il en va de même pour les faits de coups et blessures sur l’élève officier qui a une incapacité temporaire de travail de trois mois », a ajouté le magistrat, qui a prononcé la déchéance de Séka Séka de la gendarmerie nationale, rapporte l’AIP. En revanche, Anselme Séka Yapo a été déclaré innocent des crimes de « violation de consignes » et de « détournement de deniers publics », tout comme les six autres prévenus, qui ont été relaxés.