Économie

Proparco autorisé à garantir des opérations sur le marché financier de l’UEMOA

Par
Mis à jour le 4 août 2015 à 15:48

Salle des marchés de la bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) , le 2 août 2012, Abidjan, Côte d’Ivoire. © Olivier pour JA

La filiale de l’Agence française de développement est la première institution basée en dehors du continent à bénéficier de ce statut.

Proparco peut désormais se porter garant des opérations financières réalisées sur le marché de l’Union monétaire ouest-africaine, la zone monétaire rassemblant les huit pays d’Afrique de l’Ouest utilisant le franc CFA*.

La filiale de l’Agence française de développement dédiée au secteur privé a obtenu l’autorisation du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers, le régulateur de la Place financière ouest-africaine. L’approbation, accordée le 13 juillet dernier, a été publiée le lundi 03 août au Bulletin officiel de la cote de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Appel public à l’épargne

Proparco devient la première institution basée en dehors du continent autorisée à apporter des garanties dans le cadre des opérations d’appel public à l’épargne sur le marché financier de l’UMOA, aux côtés du Fonds de solidarité africain (FSA), de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), du Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace). Les établissements de crédit exerçant dans l’UMOA sont habilités de plein droit à émettre de telles garanties.

*Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Ces huit pays forment l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).