BTP & Infrastructures

Sonatrach commande près de 1000 km de pipelines à ArcelorMittal Annaba

| Par Jeune Afrique
Le montant du contrat n'est pas arrêté, mais cela représente deux années de plan de charge pour TSS, la filiale de ArcelorMittal en Algérie. DR

Le montant du contrat n'est pas arrêté, mais cela représente deux années de plan de charge pour TSS, la filiale de ArcelorMittal en Algérie. DR ©

La filiale algérienne de ArcelorMittal a reçu une commande de Sonatrach pour 970 kilomètres de pipelines, une véritable bouffée d’oxygène pour le fabricant de tubes sans soudure.

Sonatrach a passé début octobre une commande de 970 kilomètres de pipelines à ArcelorMittal Annaba, la filiale algérienne du numéro un mondial de l’acier, pour la réalisation d’un réseau d’alimentation en gaz naturel des villes de Djanet et Tamanrasset, dans le sud algérien. Le montant du contrat n’est pas arrêté, mais cela représente deux années de plan de charge pour TSS (Tuberies sans soudure), une filiale d’ArcelorMittal Annaba », explique Smaïn Kouadria, ex-secrétaire général du syndicat d’ArcelorMittal, élu député lors des législatives du 10 mai dernier.

Bouffée d’oxygène

La commande passée de gré à gré par TRC (Transport par canalisations), filiale de Sonatrach, est une véritable bouffée d’oxygène pour TSS, qui a failli disparaitre, fautes de contrats. « Les lingots d’acier pour la fabrication de ces tubes sortiront du complexe sidérurgique d’El Hadjar (banlieue d’Annaba, NDR) et TSS va fabriquer les pipelines », ajoute M. Kouadria qui avait accusé Sonatrach d’importer les pipelines au lieu d’acheter ceux fabriqués localement.

La pression du puissant syndicat d’ArcelorMittal a donc fini par payer. Le 2 octobre, le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, avait écrit au secrétaire général de la centrale syndicale UGTA (Union générale des travailleurs algériens), Abelmadjid Sidi Saïd, pour l’informer de la décision de TRC d’acquérir des tubes auprès d’ArcelorMitta pour « les projets d’alimentation en gaz des villes de Djanet et Tamanrasset, auxquels les pouvoirs accordent une attention toute particulière ».

À lire également sur Jeune Afrique

L’Algérie veut encourager l’exploration des hydrocarbures
Algérie : une nouvelle raffinerie à 3 milliards de dollars
Sonatrach : pour quelques milliards de plus

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte