Société

Vol MH 370 de la Malaysia Airlines : un débris d’avion retrouvé à La Réunion suscite des interrogations

La découverte d’un débris d’avion sur l’île de la Réunion mercredi relance les spéculations autour du Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars 2014 avec 239 passagers à bord. Un des plus grands mystères de l’aviation civile.

Par
Mis à jour le 30 juillet 2015 à 11:55

La police porte un débris d’avion non identifié, retrouvé sur la côte de Saint-André de la Réunion, le 29 juillet 2015. © Yannick Piton/AFP

Des enquêteurs de la Malaisie ont été envoyés à La Réunion, mercredi 29 juillet, afin d’élucider le mystère entourant la pièce longue de deux mètres et ressemblant à un morceau d’aile retrouvé sur une plage de Saint-André. « J’ai envoyé une équipe pour enquêter », a déclaré Dato Sri Liow Tiong Lai, le ministre malaisien des Transports. « Il faut vérifier les débris avant de pouvoir confirmer » qu’il s’agit d’un morceau du Boeing 777 disparu en 2014 au large de l’Australie, a-t-il ajouté.

Ce débris a été découvert par les employés d’une association chargée du nettoyage du rivage. « Il était rempli de coquillages, on dirait qu’il est resté longtemps dans l’eau », ont précisé des témoins.

Les enquêteurs de la gendarmerie française tentent de trouver des informations, comme un numéro de série, afin d’identifier le débris. « Il est trop tôt pour tirer des conclusions. Pour le moment, il nous faut déterminer à quel type d’appareil ce débris aurait pu appartenir. Lorsque nous l’aurons fait, il sera possible de déterminer la compagnie », a expliqué une source proche de l’enquête.

Des similitudes avec le flaperon d’un Boeing 777

En examinant les photos, Xavier Tytelman, un expert français en sécurité aérienne, a relévé des « des similitudes incroyables entre le flaperon d’un #B777 et le débris retrouvé », sur son compte Twitter. Les flaperons sont de petits volets disposés sur les ailes, que les pilotes actionnent au décollage ou à l’atterrissage.

D’autres hypothèses sont envisagées

De nombreuses hypothèses sont envisagées par les experts pour expliquer la provenance de ce débris. Dans les milieux aéronautiques, certains ont évoqué celle d’un fragment d’un Airbus A310 de la compagnie Yemenia, qui s’est abîmé en mer au large des Comores, en 2009, ou d’un bimoteur écrasé en 2006 au sud de la Réunion.

La disparition l’an dernier du Boeing 777 de la Malaysia Airlines reste à ce jour un mystère. L’appareil, parti de Kuala Lumpur pour Pékin avec 239 personnes à bord, avait disparu une heure après son décollage, le 8 mars 2014. Depuis, aucune trace n’a jamais été retrouvée.