Économie

La BAD ouvre un bureau de représentation au Japon

La Banque Africaine de développement a ouvert lundi à Tokyo sa première représentation hors d’Afrique, en présence de son président Donald Kaberuka.

Par
Mis à jour le 15 octobre 2012 à 14:58

Donald Kaberuka, président de la BAD. Le bureau japonais ambitionne de devenir un pont entre les deux régions. © Afdb

Le 15 octobre, la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé l’ouverture d’un bureau de représentation externe pour l’Asie. Il s’agit du premier bureau de l’institution panafricaine en dehors de l’Afrique. « Avec des liens économiques croissants entre l’Asie et l’Afrique, ce bureau ambitionne de devenir un pont entre les deux régions, engagé à soutenir divers projets », a indiqué la Banque africaine de développement dans un communiqué. Son président Donald Kaberuka venait de participer aux assemblées générales du FMI et de la Banque mondiale dans la capitale japonaise. Donald Kaberuka a prolongé sa tournée asiatique en se rendant ensuite en Corée du sud.

Aide japonaise

En mai dernier, le ministre japonais des affaires étrangères Koichiro Gemba avait indiqué que le Japon avait accordé cette année à l’Afrique un montant global de 1,3 milliard de dollars pour aider le continent « à relever les défis liés aux changements climatiques ». En 1993, le Japon avait lancé la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), une initiative qui vise à soutenir le développement de l’Afrique.

(Avec AFP)

À lire également :

Japon : un milliard pour le secteur privé africain
Donald Kaberuka : « Les réformes économiques doivent mener à des réformes politiques »
BAD : « Le volume de nos activités a plus que doublé »