Économie

Tunisie : l’IATA suspend ses activités avec Syphax Airlines

Selon l’agence officielle TAP, l’association internationale du transport aérien a suspendu ses opérations avec la compagnie tunisienne. Cette dernière n’aurait pas respecté ses engagements financiers auprès d’elle.

Par
Mis à jour le 29 juillet 2015 à 15:05

Vue de l’Airbus A330-200 que louait Syphax Airlines à Airbus Industrie. Le contrat de location a été résilié début 2015. © Wikimedia Commons

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a suspendu ses activités avec la compagnie aérienne Syphax Airlines et demandé aux autres compagnies aériennes et voyagistes agrées auprès d’elle de suspendre leurs opérations avec le transporteur tunisien. Cette information a été révélée ce mercredi 29 juillet par l’agence officielle Tunis Afrique PresseTAP indique que l’association a suspendu l’accès de Syphax Airlines aux services de son système de transactions BSP­, qui régule les paiements et les facturations de près de 400 compagnies aériennes à travers le monde, et a demandé aux opérateurs agrées auprès d’elle d’arrêter la billetterie et les transactions financières avec Syphax Airlines.

Le groupe tunisien, qui a rejoint l’IATA en 2014, ne figurait plus, ce mercredi, sur la liste des opérateurs aériens adhérents à l’organisation internationale. Un document d’IATA [PDF] datant de juin 2015 semble confirmer la suspension de Syphax Airlines.

Engagements financiers

Selon TAP, la décision de l’association internationale fait suite au non-respect par Syphax Airlines de ses engagements financiers auprès d’IATA. La compagnie aérienne tunisienne est dans la tourmente depuis plus d’un an. Selon les derniers résultats publiés, en 2013, les pertes du groupe ont atteint plus de 205 millions de dinars (contre 124,87 millions de dinars en 2012), et son chiffre d’affaires a baissé de 2,6 %, tombant à un peu plus de 1 milliard de dinars. Le transporteur a été suspendu de la Bourse de Tunis fin 2014.

Début 2015, Syphax Airlines a dû résilier le contrat de leasing de son unique Airbus A330-200, tombé en panne. Début juillet, l’opérateur aurait annulé sa commande de trois Airbus A320ceo, passée en 2013, rapporte le site spécialisé Areotunisie.