Transports

Le chinois Hainan Airlines pourrait embarquer Aigle Azur

Aigle Azur, qui compte 1 000 employés, pourrait embaucher 400 personnes supplémentaires dans les 15 prochains mois. DR ©

Le groupe HNA, propriétaire de la quatrième compagnie chinoise Hainan Airlines, va acquérir 48% d'Aigle Azur, d'après le site économique de La Tribune, qui indique que les négociations étaient en cours depuis 18 mois. Le transporteur aérien spécialiste des diasporas ne dément pas.

HNA, propriétaire de la quatrième compagnie chinoise Hainan Airlines, va acquérir 48% du transporteur aérien Aigle Azur, affirme le site internet de La Tribune. Aigle Azur, deuxième compagnie française derrière Air France, se dédie principalement au transport des diasporas vivant dans l’hexagone (notamment algérienne, tunisienne et malienne) et était détenu jusqu’à présent à 100% par le groupe Gofast d’Arezki Idjerouidene. L’investissement de Hainan Airlines, dont le montant reste inconnu, n’a pas été démenti par la direction de la compagnie, contactée par Jeune Afrique. Il devrait être officiellement annoncé mardi 23 octobre, à l’occasion d’une conférence de presse conjointe des directions des deux groupes à Paris.

Après l’opération, Gofast devrait garder le contrôle de la société, et le management d’Aigle Azur rester inchangé. Sur le plan opérationnel, cet accord sera suivi du lancement de lignes entre Paris et la Chine, alors qu’Aigle Azur n’opérait jusqu’à présent que des moyen-courriers. Pour cela, la compagnie, qui compte 1 000 employés, pourrait, selon La Tribune, embaucher 400 personnes supplémentaires dans les 15 prochains mois. L’accord ne devrait pas bouleverser les liaisons africaines d’Aigle Azur, avec 16 destinations desservies sur le continent. Seul changement, les passagers africains pourraient dorénavant s’envoler vers la Chine avec une correspondance à Paris.

Depuis un an, Hainan Airlines a multiplié les acquisitions, totalisant une flotte de 270 avions pour l’ensemble de ses filiales.

20 millions de passagers

Hainan Airlines est dirigé depuis l’île qui lui a donné son nom, au sud de la République populaire de Chine, et qui connaît un fort développement touristique. Cotée à la bourse de Shanghai, la compagnie transporte 20 millions de passagers et dessert 90 destinations, dont les trois aéroports africains du Caire, de Khartoum et de Luanda, où Aigle Azur n’est pas présent. Elle est aussi le premier actionnaire d’Hong-Kong airlines (10 appareils), actif en Chine et en Asie. Depuis un an, Hainan Airlines a multiplié les acquisitions, totalisant une flotte de 270 avions pour l’ensemble de ses filiales.

La compagnie est la principale société de HNA, 4,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011 (contre 320 millions d’euros pour Aigle Azur), qui est aussi présent dans l’hôtellerie et le transport maritime. Son directeur exécutif, le Chinois Adam Tan, présent à Paris le 23 octobre, avait indiqué au début du mois à l’agence Bloomberg son intention de poursuivre sa stratégie de croissance externe en Europe et aux États-Unis.

À lire également :

Fabrice Ebner : « Les diasporas restent notre priorité »
Vers un partenariat Celestair – Air France ?

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte