Économie

Microfinance : nouveau cap pour Banque Populaire

La fondation Banque Populaire pour le microcrédit change de nom et annonce une nouvelle stratégie qui devrait désormais la porter en Afrique et dans les marchés arabes.

Par et
Mis à jour le 22 octobre 2012 à 15:32

Créée en 1998, la Fondation Banque Populaire pour le microcrédit est aujourd’hui l’un des plus grands opérateurs de microcrédit dans la région Afrique du Nord – Moyen-Orient. DR

« Attawfiq microfinance ». Voilà le nouveau nom de la Fondation Banque Populaire pour le microcrédit. Dévoilée le week-end denier à Marrakech, à l’occasion de la première convention du personnel, cette nouvelle identité visuelle vient accompagner la réorientation stratégique du bras social du groupe Banque Populaire, qui souhaite désormais s’ouvrir à tous les métiers de la microfinance. Une stratégie qui sera matérialisée, selon un communiqué de la Fondation, par le « renforcement des positions sur le segment haut de marché des très petites entreprises et le développement de nouveaux produits… ». Mieux, Attawfiq microfinance veut aussi se diversifier à l’international et compte investir très prochainement les marchés arabes et africains. Une conquête qui devra se faire avec l’appui du réseau bancaire de sa maison mère dans les pays au sud du sahara.

La fondation en chiffres

Créée en 1998 pour accompagner l’effort de l’État dans la lutte contre la pauvreté et le chômage, la Fondation est aujourd’hui l’un des plus grands opérateurs de microcrédit dans la région Afrique du Nord – Moyen-Orient. Depuis l’octroi de son agrément en 2000, elle a servi plus de 1,4 million de crédits pour un volume de 12,5 milliards de dirhams (1,1 milliard d’euros).

Forte d’un réseau de 351 agences, la fondation, qui emploie quelque 1 632 collaborateurs, compte aujourd’hui pas moins de 220 000 clients pour un encours de 1,6 milliard de dirhams.

À lire également :

BCP et Banque Atlantique scellent leur alliance
Microcrédit : au Maroc, on ne prête pas qu’aux riches
BCP passe à la vitesse supérieure
Avec la BCP, la SFI finalise son plus gros investissement au Maroc