Sécurité

Libye : 40 morts dans des affrontements entre tribus rivales

Un combattant de la milice Fajr Libya lors d'affrontements à Bir al-Ghanam, le 19 mars 2015. © Mahmud Turkia/AFP

Des combats entre tribus rivales au sud-est de la Libye ont fait au moins 40 morts en une semaine.

« Au moins 40 personnes ont été tuées et des dizaines blessées, la plupart des hommes armés, dans des affrontements entre la tribu des Toubous et celle de Touaregs », a indiqué un responsable local.

Le gouvernement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, a exhorté les deux tribus à « cesser les combats et à régler leur différend par le dialogue », tout en déplorant ces violences récurrentes dans ces régions de la Libye dues aux « luttes pour le pouvoir politique et économique », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les Toubous, qui vivent à cheval sur la Libye, le nord du Tchad et du Niger, sont impliqués depuis février dans des affrontements meurtriers avec des tribus locales du sud du pays, notamment à Koufra et Sebha.

Exode de centaine de familles

Cette dernière flambée de violences a provoqué l’exode de plusieurs centaines de familles, selon le responsable de Sebha.

Le 13 juillet dernier, des combats à Benghazi ont fait sept morts, dont deux soldats des forces gouvernementales, en moins de 24h. La veille, cinq personnes avaient péri dans le bombardement d’un quartier résidentiel.

Une coalition de milices, notamment islamistes, Fajr Libya, s’est emparée en 2014 de Tripoli, poussant le gouvernement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, ainsi que le parlement, à s’exiler dans l’est du pays.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte