Justice

Le procès de Hissène Habré ajourné au 7 septembre

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 21 juillet 2015 à 14h05
L’ex-président tchadien lundi 20 juillet lors de l’ouverture de son procès à Dakar.

L'ex-président tchadien lundi 20 juillet lors de l'ouverture de son procès à Dakar. © Ibrahima Ndiaye/AP/SIPA

Le procès de l’ex-président tchadien Hissène Habré qui s’est ouvert hier à Dakar a finalement été ajourné au 7 septembre.

Devant le refus de ses avocats de se présenter au tribunal à sa propre demande, les juges ont désigné un avocat commis d’office à Hissène Habré. Le temps que le nouveau conseil de l’ancien président tchadien prenne connaissance du dossier, le procès est ajourné et reprendra dans 45 jours.

Stratégie d’ignorance

Au deuxième jour de son procès qui s’est ouvert lundi matin, Hissène Habré a une fois de plus été amené de force devant le tribunal spécial qui doit le juger pour « crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crimes de torture ». Lorsqu’il a été appelé à la barre, l’ex-président tchadien n’a pas bougé d’un centimètre en préférant adopter une stratégie d’ignorance totale à l’égard de la cour et des juges.

L’accusé, en détention depuis deux ans au Sénégal, « ne reconnaît pas cette juridiction, ni dans sa légalité, ni dans sa légitimité », avait déjà affirmé Me Ibrahima Diawara, l’un de ses avocats .

Hissène Habré a quitté la salle d’audience en levant le poing, tourné vers ses partisans qui l’ont applaudi.

Ce report risque de représenter une déception pour les 4000 victimes qui se sont constituées parties civiles. « Nous aurions aimé être consultés sur ce délai », a déclaré Me Georges-Henri Beauthier, avocat au barreau de Bruxelles, membre du collectif des avocats des victimes. « M. Habré a le droit de garder le silence mais nous avons le droit à une justice », a-t-il déclaré à l’AFP. Sous son règne, le régime aurait fait plus de 40 000 victimes entre 1982 et 1990.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer